Les pilotes ont pu s’éjecter avant le crash de leur chasseur.
Plein écran
Les pilotes ont pu s’éjecter avant le crash de leur chasseur. © Le Telegramme

Un F-16 belge s’écrase en France, les deux pilotes sont en vie

Mise à jourUn F-16 belge biplace qui participait à un exercice s’est écrasé jeudi vers 10h30 à la sortie de Pluvigner, dans le département français du Morbihan (ouest de la France), a annoncé le journal régional Ouest-France sur son site internet. La Défense a confirmé l’accident dans un communiqué. Le crash est survenu à la suite d’un incident technique signalé au moteur, ajoute la Défense. Les deux pilotes ont pu quitter l’avion grâce à leurs sièges éjectables et ont été légèrement blessés. L’un d’entre eux s’est retrouvé suspendu à une ligne à haute tension.

“Cet avion qui avait décollé de Florennes se rendait à la base aéronautique navale de Lann-Bihoué (Morbihan). Il n’était pas armé et son chargement est en cours d’expertise”, indique la préfecture. Deux personnes se trouvaient dans l’avion. Elles ont pu faire usage de leur siège éjectable. Les deux militaires sont vivants et ont été localisés, confirment tant la Défense que la préfecture.

Les deux pilotes “se sentent bien” et sont à l’hôpital pour quelques examens

Les deux pilotes  “se sentent bien”, a indiqué dans l’après-midi le commandant de la composante Air, le général-major Frederik Vansina, lors d’une conférence de presse. “Ils se trouvent à l’hôpital où ils passent quelques examens médicaux.”

“J’en ai eu l’un des deux au téléphone et il m’a confirmé qu’il se sentait bien. Le pilote qui était tombé sur une ligne à haute tension a lui aussi été évacué et conduit à l’hôpital”, a ajouté Frederik Vansina.

Un pilote bloqué sur une ligne à haute tension

L’un des deux militaires s’est toutefois trouvé bloqué sur une ligne à haute tension (250.000 volts). Il est actuellement suspendu à cette ligne. Les services de la compagnie d’électricité Enedis sont sur place pour aider à la récupération du militaire, qui avait été annoncé un moment décédé.

Sur place, le préfet du Morbihan a déclenché le centre opérationnel départemental (COD) ou “Cellule de crise” à 11h15. Un périmètre de sécurité de 500 mètres a été mis en place autour du site du crash et la gendarmerie est sur les lieux pour sécuriser la zone. Quarante sapeurs-pompiers et 20 engins de secours sont mobilisés, précise encore la préfecture, qui demande au public “de respecter ce périmètre de sécurité”.

Une maison touchée

L’avion s’est écrasé à 50 mètres d’une habitation, ajoute Ouest-France. Dans le choc, la façade nord d’une maison a été touchée. Les habitants ont été évacués.

“Une équipe d’enquêteurs de l’Aviation Safety Directorate (le conseiller au sein de la Défense dans tous les domaines liés à la sécurité aérienne), se rendra sur place dans les meilleurs délais, en collaboration avec les autorités françaises, afin de déterminer les cause de l’accident”, a précisé la Défense.

L’appareil provient de la base aérienne militaire de Florennes où est implanté le 2e Wing Tactique. 

Didier Reynders “soulagé”

Le ministre de la Défense Didier Reynders s’est dit “soulagé de savoir nos deux pilotes sains et saufs” jeudi après le crash dans la matinée d’un avion F-16 de la base militaire de Florennes dans le département français du Morbihan.

“Soulagé de savoir nos deux pilotes sains et saufs après le crash de notre F16 et qu’aucune victime au sol ne soit à déplorer”, a-t-il indiqué sur Twitter. “La Défense prend soin d’eux et de leur famille. Une enquête est en cours.” 

  1. La manifestation Black Lives Matter à Bruxelles sera finalement “tolérée”
    Mise à jour

    La manifesta­ti­on Black Lives Matter à Bruxelles sera finalement “tolérée”

    Le bourgmestre de la Ville de Bruxelles Philippe Close a décidé de ne pas autoriser de manifestation classique comme le souhaitait l’organisation Black Lives Matter pour protester contre les violences policières à l’égard des Afro-Américains. Il tolérera en revanche une action statique dimanche, sur la place Poelaert, devant le Palais de Justice de Bruxelles, a-t-il indiqué vendredi après-midi.
  2. Christian Brückner a-t-il fait une victime dans notre pays?

    Christian Brückner a-t-il fait une victime dans notre pays?

    Le parquet de Bruges examinerait actuellement le meurtre de Carola Titze, une jeune Allemande assassinée à De Haan (Flandre-Occidentale) à l’été 1996, selon VTM NIEUWS. L’adolescente de 16 ans avait été retrouvée morte dans les dunes quelques jours après sa disparition. Son meurtrier n’a jamais été retrouvé. Mais aujourd'hui, ce dernier semble avoir quelques similitudes avec Christian Brückner, le nouveau suspect principal de l’enquête sur la disparition Madeleine McCann.