Plein écran
Illustration. © BELGA

Un hélicoptère de l'armée mobilisé pour un homme qui traversait la Manche en kayak

Un hélicoptère de l'armée belge a été mobilisé mardi soir pour un homme qui tentait de traverser la Manche en kayak, a indiqué mercredi l'armée de l'air, confirmant une information du Krant van West-Vlaanderen. 

L'homme dans le kayak est un migrant qui avait été repéré durant l'après-midi par un ferry. Mardi, vers 16h45, un NH-90 a décollé depuis Coxyde et est arrivé vers 17h00 dans la zone de recherche. Une demi-heure plus tard, le migrant a été retrouvé sur son bateau, en bonne condition.

Le NH-90 a ensuite continué à voler autour de l'individu, jusqu'à ce que celui-ci soit pris en charge par un garde-côte français, qui l'a ramené à Dunkerque.

D'après l'armée de l'air, l'homme n'aurait pas atteint la terre avant le coucher du soleil et n'aurait pas survécu seul en mer durant la nuit. 

Mardi, 86 personnes avaient été interceptées dans la Manche par les autorités britanniques à bord de petits bateaux, l'un des chiffres les plus importants pour une seule journée. 

  1. Des messages de haine après le drame à La Panne: une enquête ouverte

    Des messages de haine après le drame à La Panne: une enquête ouverte

    Mardi, une vaste opération de sauvetage de migrants a eu lieu au large de Le Panne. Quatorze personnes étaient montées en pleine nuit dans une embarcation pour tenter la traversée jusqu’au Royaume-Uni. Leur bateau a chaviré et les réfugiés ont regagné le littoral. Six d’entre eux ont été interpellés au cours de l’opération qui a suivi le naufrage. Huit autres sont toujours portés disparus. Suite à certains commentaires haineux publiés sur les réseaux sociaux, une enquête a été ouverte. “Une cellule spécialisée de la Police fédérale est à la recherche de personnes susceptibles d'avoir enfreint la loi anti-raciste”, commente Johan Lescrauwaet, du parquet d’Ypres. “C’est un signal important pour montrer que cela ne sera pas toléré.”