Un homme de 36 ans tué par son ex-belle-mère à Nivelles

UpdateUn homme a été tué par sa belle-mère, dimanche soir à Nivelles, a-t-on appris lundi auprès du procureur du Roi du Brabant wallon.

Les faits ont été perpétrés vers 19h30, au domicile de l'ancienne compagne de la victime, le long de l'avenue de la Tour de Guet, dans le quartier Sainte-Barbe.

Dispute
Séparés et parents de deux jeunes enfants, l'homme et la femme se sont retrouvés là pour une raison encore indéterminée. Une dispute a alors éclaté entre les ex-époux, en présence de la mère de la femme.

Celle-ci a alors saisi un couteau qu'elle a planté dans le cou de son ancien gendre. L'homme né en 1983 est aussitôt décédé.

La sexagénaire interpellée
L'auteure du coup de couteau, une femme née en 1957, a été interpellée et privée de liberté. La sexagénaire est en aveu des faits qui lui sont reprochés. La délivrance d'un mandat d'arrêt pour meurtre a été requise à son encontre.

Elle doit être présentée dans les prochaines heures à un juge d'instruction brabançon.

  1. L’affaire Pauwels bouleversée par une histoire de cœur? “Le chef d’enquête a pollué ce dossier comme un cancer”

    L’affaire Pauwels boule­versée par une histoire de cœur? “Le chef d’enquête a pollué ce dossier comme un cancer”

    Me Frank Discepoli, avocat de Farid Hakimi, principal inculpé dans le cadre du dossier des home-jacking dans lequel est inculpé l'animateur Stéphane Pauwels, a demandé à la chambre des mises en accusation de la cour d'appel du Hainaut de prononcer l'irrecevabilité des poursuites, estimant que le chef d'enquête "a pollué ce dossier comme un cancer" en faisant des promesses à un autre inculpé. Il a été imité par d'autres avocats scandalisés par la tournure que prend ce dossier.