Plein écran

Un important trafic d'armes à feu démantelé

Une mine anti-personnel, une grenade, 248 armes à feu et plus de 30.000 munitions de tous calibres confondus ont été saisis lors de 27 perquisitions menées les 15 et 17 février à Bruxelles, Liège et Charleroi notamment, a indiqué mardi le parquet de Bruxelles.

Vingt et une personnes impliquées à divers niveaux dans ce trafic ont été interpellées. Neuf personnes ont été présentées au juge d'instruction et trois d'entre elles ont été placées sous mandat d'arrêt.
 
L'enquête concernant l'existence de cette filière illégale de commerce d'armes à feu a débuté en 2010. Elle a permis d'établir diverses ramifications dans plusieurs villes du pays.
 
Les 15 et 17 février derniers, la PJF de Bruxelles, en collaboration avec la zone de police Midi, appuyées par les PJF de Liège, Namur, Dinant, Nivelles et Charleroi et des unités spéciales de la police fédérale, est parvenue à démanteler le réseau.
 
Le service DOVO de la Défense, un expert de l'Institut national de criminalistique et de criminologie et un armurier du centre de formation de la Police Fédérale ont également participé à ces opérations. (belga)