Frank Vandenbroucke, ministre fédéral de la Santé publique (Vooruit).
Plein écran
Frank Vandenbroucke, ministre fédéral de la Santé publique (Vooruit). © EPA

Un jeune homme soupçonné de préparer un attentat contre Frank Vandenbroucke interpellé

Craignant un attentat contre la personne du ministre de la Santé Frank Vandenbroucke, la police fédérale a procédé à l’interpellation d’un jeune homme originaire de Torhout en amont de la manifestation contre les mesures sanitaires de dimanche dernier, révèle Het Nieuwsblad. 

  1. Voilà pourquoi les avoirs sur les livrets d'épargne belges ont baissé jusqu’à 298,2 milliards d’euros
    Guide-epargne.be

    Voilà pourquoi les avoirs sur les livrets d'épargne belges ont baissé jusqu’à 298,2 milliards d’euros

    Après l’augmentation considérable des avoirs globaux sur les comptes d’épargne belges en 2020 et au début de cette année-ci, une baisse a été constatée durant 3 mois consécutifs. Au mois de septembre, le solde global a été réduit de 258 millions d’euros, pour atteindre le montant de 298,2 milliards d’euros. Plusieurs facteurs ont contribué à cette légère baisse. Ci-dessous, Guide-epargne.be vous explique la situation.
  2. Dix questions que l’on se pose sur le VIH
    Journée de lutte contre le sida

    Dix questions que l’on se pose sur le VIH

    Ce mercredi 1er décembre est la Journée mondiale de lutte contre le sida. Cette journée vise à appeler à la solidarité avec les malades du VIH, mais aussi à mieux informer la population sur le virus, car, malheureusement, il existe encore beaucoup de préjugés autour de la madie. Par exemple, saviez-vous que de plus en plus d’hétérosexuels sont infectés par le VIH de nos jours? Et qu’il existe un remède qui empêche le VIH de s’installer dans votre corps? Voici les réponses aux questions que vous pouvez vous poser.
  1. Un moraliste propose que les non-vaccinés passent après ceux qui le sont en cas d’admission à l’hôpital

    Un moraliste propose que les non-vac­cinés passent après ceux qui le sont en cas d’admission à l’hôpital

    Le moraliste de l’université d’Anvers Patrick Loobuyck estime que les personnes non-vaccinées devraient être obligées de s’inscrire dans un centre de vaccination, où elles pourraient ensuite refuser officiellement le vaccin. “Ils pourraient alors signer un document attestant qu’ils sont conscients des conséquences possibles”, déclare-t-il dans la Gazet van Antwerpen. En cas d’admission à l’hôpital, ils ne seraient du coup pas prioritaires par rapport aux vaccinés si les lits viennent à manquer et que des choix doivent être faits.