Plein écran
Méthamphétamine en cristaux. © Photo News

Un laboratoire de "méthamphétamine en cristaux” découvert près d’Anvers

La police judiciaire fédérale a mis la main sur un grand laboratoire de drogues à Wuustwezel, dans la province d’Anvers. La fabrication de ce stupéfiant si particulier rappelle la série “Breaking Bad”.

Le parquet d’Anvers a confirmé que la police avait découvert, jeudi dernier, le premier laboratoire de “méthamphétamine en cristaux” de notre pays. Les forces de l’ordre avaient été alertées de la fabrication de drogues dans une ferme isolée de la région. Après une enquête plus poussée, la police a pris la décision d’intervenir sur les lieux.

Le laboratoire englobe l’ensemble du processus de production de méthamphétamine, y compris l’emballage sous vide du produit fini. Quatre kilos de “méthamphétamine en cristaux” ont été découverts.

Sept suspects arrêtés

Sept personnes ont été arrêtées. Il s’agit d’un Belge de Wuustwezel, âgé de 62 ans, de deux Néerlandais âgés de 36 et 40 ans, de trois Mexicains âgés de 26, 28 et 54 ans et d’un Colombien âgé de 55 ans.

Le site est actuellement passé au crible par la protection civile. L’affaire est également aux mains de l’Institut national de criminalistique et de criminologie et de l’unité d’enquête sur les laboratoires clandestins.  

Cannabis

La région est déjà connue des services de police pour un autre laboratoire impressionnant découvert en novembre 2017. 2.500 plants de cannabis y étaient cultivés.

  1. Un groupe de jeunes occupe un bâtiment de l'UCLouvain

    Un groupe de jeunes occupe un bâtiment de l'UCLou­vain

    Un groupe de jeunes composé en partie d'étudiants a entamé lundi soir l'occupation de la "maison blanche", un bâtiment appartenant à l'Université catholique de Louvain (UCLouvain) situé à proximité du lac de Louvain-la-Neuve. Certains se sont barricadés à l'intérieur. Ils affirment vouloir faire du bâtiment, à l'adandon depuis des années, un espace culturel et social autogéré. Les autorités de l'UCLouvain regrettent la méthode mais se disent ouvertes à la discussion.
  2. Rossées après le tennis ou pour apprendre le vélo: un père abusif encourt 18 mois de prison

    Rossées après le tennis ou pour apprendre le vélo: un père abusif encourt 18 mois de prison

    “J’ai peut-être été un papa un peu trop sévère”, a concédé B.D. devant son juge à Termonde ce lundi. Le père de famille de 42 ans de Saint-Gilles-Waes (Flandre Orientale) a tenté de nuancer les faits de maltraitances familiales qui lui sont reprochés. Le dossier à charge est pourtant lourd. Durant des années, l’homme aurait littéralement terrorisé ses filles nées en 2008 et 2012. Les petites filles auraient régulièrement reçu des coups de poing et de pied, tout comme leur mère. Le prévenu encourt une peine de 18 mois de prison.
  3. Accusé d’avoir assassiné ses deux enfants, Eddy Michel passe aux aveux: “Horrible et irrécupérable”
    Mise à jour

    Accusé d’avoir assassiné ses deux enfants, Eddy Michel passe aux aveux: “Horrible et irrécupéra­ble”

    Eddy Michel, accusé d'avoir commis les assassinats de ses deux enfants, a reconnu lundi après-midi lors de son interrogatoire devant la cour d'assises de Liège avoir tué ses deux enfants, Timothé (4 ans) et Jules (6 ans). Il a affirmé qu'il n'était pas lui-même lors des faits et il a soutenu qu'il ne se souvenait pas de tous les gestes posés. Il a contesté avoir prémédité la mort de ses enfants.