Les propos de Ben Weyts ont beaucoup fait réagir.
Plein écran
Les propos de Ben Weyts ont beaucoup fait réagir. © DR.

“Un ministre a besoin d’un véhicule avec un certain standing, pas d’une Corollo”

Une discussion animée a eu lieu au Parlement flamand entre le ministre Ben Weyts (N-VA) et le député d’extrême gauche Jos D’Haese au sujet du parc automobile du gouvernement flamand.

La semaine dernière, Jos D’Haese, chef de groupe PVDA-PTB au Parlement flamand, avait dénoncé les “voitures de luxe oubliées” du gouvernement. Il avait demandé la liste des voitures de service utilisées par les cabinets ministériels flamands. Cette liste, publiée la semaine dernière par deux journaux flamands, recense 25 véhicules. L’une de ces voitures et une Jaguar I-Pace (qui coûte quelque 80.000 euros) en service au sein du cabinet du ministre Ben Weyts (N-VA). Mais il est apparu que cette liste était incomplète. “On a ‘oublié’ neuf voitures de luxe” utilisées par les ministres, avait affirmé M. D’Haese.

Il s’insurge par ailleurs contre le coût (près de 2.500 euros par mois) des deux voitures louées par le ministre-président Jan Jambon et la vice-ministre-présidente Hilde Crevits. “Vous rendez-vous compte que la majorité des Flamands ne gagne même pas cela en un mois ?”, a lancé Jos D’Haese, qui a posé une question parlementaire au ministre-président Jan Jambon (N-VA) à ce sujet. En son absence, c’est Ben Weyts, ex-ministre de la Mobilité, qui a répondu.

“Kim Jong-un, votre modèle”

Piqué au vif, le nationaliste flamand n’a pas mâché ses mots et lui a rappelé que le parc automobile du gouvernement flamand et les voitures de cabinet avaient été réduits. “Vous nous faites passer pour des profiteurs et de décadents dépensiers. Vous faites croire que nous avons tous plusieurs voitures. Il s’agit de voitures utilisées par le cabinet. Un ministre ne bénéficie que d’une seule voiture. Arrêtez de détourner la vérité (...) “Vous pouvez dire que ce sont des voitures de luxe. Tout à fait d’accord. Mais je crois qu’en tant que ministre, lorsque vous êtes en contact avec des chefs de gouvernement, des chefs d’Etat, de grands patrons, vous pouvez jouir d’un certain standing”.

Et Ben Weyts de poursuivre: “Nous pourrions rouler avec une Toyota Corollo (ndlr. façon dont la voiture a été prononcée par Ben Weyts) ou avec un bus ou avec un train. Ce serait possible. Votre grand modèle d’inspiration, le leader de la Corée du Nord, se déplace en train, son propre train. Pour moi, ce n’est pas un exemple. Je n’ai donc aucune leçon à recevoir de votre part”.

La réponse de Ben Weyts a suscité les rires dans l’assemblée et les applaudissements nourris d’une grande partie des députés, y compris du Vlaams Belang. La séquence a été largement commentée sur les réseaux sociaux, en particulier sur Twitter. Bon nombre d’internautes lui ont reproché d’être en décalage avec la réalité et une forme de mépris et d’arrogance par rapport au citoyen.