Photo d’illustration
Plein écran
Photo d’illustration © Photo News

Un mort et plusieurs contaminés au Covid-19 dans un home à Montigny-le-Tilleul

InterviewLes maisons de repos (MR) et de soins (MRS) ont payé un lourd tribut au coronavirus lors de la première vague infectieuse. Le nombre de morts dû à cette maladie y est à peu près équivalent à celui enregistré partout ailleurs en Belgique. La crainte de la deuxième vague du virus n’en est que plus forte. À juste titre! Un home de Montigny-le-Tilleul peut en témoigner.

  1. Décompte morbide à la Résidence Les Templiers à Fleurus: “Les tests pas fiables à 100%”
    Interview

    Décompte morbide à la Résidence Les Templiers à Fleurus: “Les tests pas fiables à 100%”

    Les maisons de repos (MR) et de soins (MRS) totalisent, pour l’instant, la plupart des décès enregistrés à cause du coronavirus en Belgique. Le Centre Public d’Action Sociale (CPAS) de Fleurus en compte deux dans son giron: la Résidence Les Templiers et la Résidence Chassart. Des tests ont été réalisés ces deux dernières semaines dans tous les MR et MRS de Wallonie. Les deux résidences fleurusiennes ont reçu les résultats du testing. Leurs situations sont diamétralement opposées.
  1. Fleurus a trouvé un moyen pour lutter contre l’isolement des seniors

    Fleurus a trouvé un moyen pour lutter contre l’isolement des seniors

    Depuis le début de la crise du coronavirus, il s’est avéré que les personnes âgées étaient les plus fragiles face à la maladie. C’est pourquoi il a été conseillé de ne plus entretenir de contacts physiques avec elles. Les visites dans les maisons de repos et de soin étaient interdites jusqu’à la semaine dernière. Depuis, elles ont été autorisées sous certaines conditions avant d’être à nouveau interdites jusqu’à nouvel ordre au vu du tollé général que cela avait suscité. 
  2. Le CPAS de Charleroi durcit ses conditions de visite en maison de repos

    Le CPAS de Charleroi durcit ses conditions de visite en maison de repos

    Au 1er juillet, les conditions de visite en maison de repos avaient pu être assouplies. Néanmoins, suite aux mesures supplémentaires annoncées par le Conseil National de Sécurité (CNS) du 27 juillet 2020, le Centre Public d’Action Sociale (CPAS) de Charleroi a pris la décision d’adapter certaines de ses mesures et ce, conformément à la circulaire de l’Agence pour une Vie de Qualité (AViQ) du 29 juillet 2020.