Plein écran
Wouter Beke, président du CD&V. © BELGA

Un nouveau président du CD&V d’ici décembre?

Mise à jourLe groupe de travail interne au CD&V a suggéré jeudi d’élire un nouveau président de parti au plus tard d’ici la mi-décembre. Cette proposition sera soumise prochainement à l’assemblée générale de la formation politique flamande.

Après leur résultat électoral décevant en mai dernier, les chrétiens démocrates flamands avaient chargé douze personnes d’évaluer le fonctionnement de leur parti.

Pour ce faire, ce groupe de travail a notamment interviewé des députés, des bourgmestres et des militants. Dans son rapport définitif, il estime entre autres que le parti doit tirer les leçons du 26 mai “en faisant de la politique d’une autre manière et en travaillant différemment”. Le CD&V devrait aussi “rendre ses choix plus clairs et mieux les communiquer”, mais également accorder plus d’attention à ses bourgmestres et mandataires locaux.

Selon le rapport, la structure du parti devrait par ailleurs être rénovée afin de le rendre plus efficace. Une trajectoire à l’horizon 2024 pour cette transformation est avancée par les “douze apôtres”.

En ce qui concerne la présidence, le groupe propose de procéder à une élection d’ici la mi-décembre. Il ne donne par contre pas d’indications détaillées quant au profil souhaité du prochain leader. La piste d’une co-présidence est mise de côté, mais la nomination d’un CEO en charge de l’organisation interne du parti - en matière de ressources humaines par exemple - est par contre évoquée.

  1. Un groupe de jeunes occupe un bâtiment de l'UCLouvain

    Un groupe de jeunes occupe un bâtiment de l'UCLou­vain

    Un groupe de jeunes composé en partie d'étudiants a entamé lundi soir l'occupation de la "maison blanche", un bâtiment appartenant à l'Université catholique de Louvain (UCLouvain) situé à proximité du lac de Louvain-la-Neuve. Certains se sont barricadés à l'intérieur. Ils affirment vouloir faire du bâtiment, à l'adandon depuis des années, un espace culturel et social autogéré. Les autorités de l'UCLouvain regrettent la méthode mais se disent ouvertes à la discussion.
  2. Rossées après le tennis ou pour apprendre le vélo: un père abusif encourt 18 mois de prison

    Rossées après le tennis ou pour apprendre le vélo: un père abusif encourt 18 mois de prison

    “J’ai peut-être été un papa un peu trop sévère”, a concédé B.D. devant son juge à Termonde ce lundi. Le père de famille de 42 ans de Saint-Gilles-Waes (Flandre Orientale) a tenté de nuancer les faits de maltraitances familiales qui lui sont reprochés. Le dossier à charge est pourtant lourd. Durant des années, l’homme aurait littéralement terrorisé ses filles nées en 2008 et 2012. Les petites filles auraient régulièrement reçu des coups de poing et de pied, tout comme leur mère. Le prévenu encourt une peine de 18 mois de prison.
  3. Accusé d’avoir assassiné ses deux enfants, Eddy Michel passe aux aveux: “Horrible et irrécupérable”
    Mise à jour

    Accusé d’avoir assassiné ses deux enfants, Eddy Michel passe aux aveux: “Horrible et irrécupéra­ble”

    Eddy Michel, accusé d'avoir commis les assassinats de ses deux enfants, a reconnu lundi après-midi lors de son interrogatoire devant la cour d'assises de Liège avoir tué ses deux enfants, Timothé (4 ans) et Jules (6 ans). Il a affirmé qu'il n'était pas lui-même lors des faits et il a soutenu qu'il ne se souvenait pas de tous les gestes posés. Il a contesté avoir prémédité la mort de ses enfants.