Le 1er avril 2021, quelque 1.500 à 2.000 personnes s’étaient rassemblées au Bois de la Cambre à Bruxelles, à la suite de l’annonce du faux festival musical “La Boum”, un canular posté sur Facebook. Lorsque la police est intervenue pour disperser la foule, des altercations ont eu lieu. 34 personnes ont été blessées, dont 26 policiers et 8 participants au rassemblement, ainsi que plusieurs chevaux de la cavalerie de la police fédérale. Également, six véhicules de police ont été endommagés. (Photo d'illustration).
Plein écran
Le 1er avril 2021, quelque 1.500 à 2.000 personnes s’étaient rassemblées au Bois de la Cambre à Bruxelles, à la suite de l’annonce du faux festival musical “La Boum”, un canular posté sur Facebook. Lorsque la police est intervenue pour disperser la foule, des altercations ont eu lieu. 34 personnes ont été blessées, dont 26 policiers et 8 participants au rassemblement, ainsi que plusieurs chevaux de la cavalerie de la police fédérale. Également, six véhicules de police ont été endommagés. (Photo d'illustration). © BELGA

Un participant à la Boum bientôt fixé sur son sort

Le parquet a requis, jeudi, devant le tribunal correctionnel de Bruxelles, une peine de travail de 200 heures à l’encontre d’un jeune homme prévenu pour coups et blessures envers deux policiers, commis lors de la “Boum” du 1er avril dernier au Bois de la Cambre à Bruxelles. L’avocat de la défense a plaidé quant à lui la suspension du prononcé de la condamnation. Le jugement sera prononcé le 4 juin.

  1. Annelies Verlinden revient sur la traque de Jürgen Conings: “Un stress test”

    Annelies Verlinden revient sur la traque de Jürgen Conings: “Un stress test”

    Les services de sécurité tiennent compte du risque de l’apparition de personnes qui pourraient être inspirées par les actes de Jürgen Conings. Mais il n’y a pas eu pour le moment de signalement de menace imminente similaire à celle que représentait le militaire, a affirmé dimanche le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open Vld) au micro de VTM. Le ministre précise que le cadavre de l’homme a été trouvé juste en-dehors de la zone qui avait été fouillée par les services de sécurité.
  2. La Boum 2: la police considère comme "légitimes" les deux interventions filmées qui faisaient polémique

    La Boum 2: la police considère comme "légitimes" les deux interventi­ons filmées qui faisaient polémique

    La zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles a déclaré, mardi, via un communiqué, qu'une enquête interne a été menée au sujet de deux interventions policières survenues en marge de la "Boum 2", samedi, dans le Bois de la Cambre à Bruxelles. Elle conclut que ces interventions étaient légitimes. La police a indiqué avoir mené cette enquête à la suite de la diffusion, sur les réseaux sociaux, de séquences filmées desdites interventions, qui laissaient penser que des policiers auraient commis des fautes.
  1. Comment un poisson d’avril a transformé le Bois de la Cambre en champ de bataille
    RECONSTRUCTION

    Comment un poisson d’avril a transformé le Bois de la Cambre en champ de bataille

    Tout est parti d’une blague lancée sur les réseaux sociaux il y a un peu moins d’un mois. Un canular imaginé par quelques amis et entretenu pendant plusieurs semaines qui a conduit le bois de la Cambre à se transformer successivement en festival, puis en un véritable champ de bataille. Des milliers de jeunes se sont effectivement rassemblés ce 1er avril dans le parc bruxellois pour y faire la fête, en signe de protestation contre les mesures sanitaires, avant que certains d’entre eux en décousent avec la police, présente en masse. Comment en est-on arrivé là? Reconstruction.
  2. “L'Abîme” prévoit d’organiser “La Boum Test” le 15 mai: “Nous trouvons l'idée de la ministre excellente”

    “L'Abîme” prévoit d’organiser “La Boum Test” le 15 mai: “Nous trouvons l'idée de la ministre excellente”

    Le collectif "L'Abîme" a programmé un nouvel événement sur Facebook, intitulé "La Boum Test", pour le 15 mai prochain et ce, en réaction aux déclarations lundi de la ministre de l'Intérieur Annelies Verlinden. Les organisateurs entendent ainsi proposer un événement-test en plein air, en prélude à "La Boum 3" prévue le 29 mai et pour laquelle une autorisation a été demandée lundi aux autorités compétentes.