Un petit rhinocéros blanc est né à Pairi Daiza

Un petit rhinocéros blanc est né à Pairi Daiza. Une naissance très particulière puisque l’espèce est en danger d’extinction. La maman, Madiba, et son petit se portent tous les deux très bien, a annoncé le parc.

L’animal est né le lundi 25 novembre, mais le parc vient tout juste d'officialiser sa venue au monde. Le petit rhinocéros - un mâle - est né à l’aube, sans complication. Il s’agit du premier jeune pour la maman, Madiba. 

Peu après sa naissance, le petit a pu se tenir debout et téter sa mère. “Évidemment, les premières semaines de la vie d’un petit rhinocéros sont cruciales, et les équipes du département rhinocéros ainsi que le vétérinaire en chef de Pairi Daiza se consacrent à aider la mère et son petit”, a expliqué Pairi Daiza dans un communiqué.

Une autre femelle rhinocéros, Elie, est elle aussi en gestation. Elle devrait mettre bas avant la fin de cette année. La grossesse d’un rhinocéros dure entre 16 à 18 mois.

Plein écran
© Pairi Daiza

Le Rhinocéros blanc est une espèce en voie de disparition. L’espèce est souvent la cible de braconniers, qui tentent de mettre la main sur leur précieuse corne. Elle a d’ailleurs failli disparaître dans le courant du XXe siècle, où le nombre d’animaux était tombé à 200 spécimens.

Grâce à la protection de leur habitat et à l’ouverture de réserves naturelles, ce nombre est remonté à environ 20.000. Le Rhinocéros blanc reste toutefois menacé par le braconnage. Quelque 7.000 animaux ont ainsi été abattus au cours des dix dernières années.

Protection

Pairi Daiza est un membre actif du programme European Endangered species (EEP) visant à préserver le patrimoine génétique de cette espèce en danger d’extinction. “C’est une fantastique nouvelle pour l’ensemble des équipes de Pairi Daiza et pour tous ceux qui nous aident au quotidien à apporter notre contribution à la protection de cette espèce”, s’est félicité le parc.

Plein écran
© Pairi Daiza
Plein écran
© Pairi Daiza
  1. Enquête sur une gorgée de vin fatale: de la drogue insérée dans une bouteille encore fermée

    Enquête sur une gorgée de vin fatale: de la drogue insérée dans une bouteille encore fermée

    Le parquet d’Anvers mène une enquête après le décès suspect d'une femme de 41 ans à Puurs-Sint-Amands fin 2019. La quadragénaire a succombé après avoir bu une simple gorgée d'un verre de vin “RED Merlot Cabernet Sauvignon 2016" de la marque Black&Bianco. La bouteille aurait été manipulée et une dose mortelle de MDMA (amphétamines) aurait été ajoutée dans le liquide. Le parquet avertit tout détenteur d’une bouteille similaire d'un risque potentiel et indique qu’il convient de prévenir la police si le bouchon d'une de ces bouteilles semble avoir été manipulé.