Plein écran
Capture d'écran © Facebook

Un policier frappe son cheval à Bruxelles: bad buzz sur Facebook

La vidéo postée par une internaute fait actuellement un bad buzz sur Facebook. Une séquence de neuf secondes montre un policier frapper le cheval sur lequel il se trouve.

Romy Finn légende: “Un seul mot : Maltraitance animale. On est loin d’en finir vu l’exemple que montre la police. Ça se passe à Bruxelles. Une cavalière m’a informée qu’en plus de la claque, on voit que les coups de pied se font avec des éperons (piques en métal fixées au talon du cavalier pour piquer les flancs du cheval). Partagez. Une plainte sera déposée.”

La vidéo postée lundi était déjà vue, ce soir, 90.000 fois.

Le porte-parole de la police affirme que l’affaire est prise au sérieux mais refuse de se prononcer sur l’événement, très bref: il faut prendre un cadre plus large et comprendre pourquoi le policier a mis une claque aussi violente à son cheval. 

Romy Finn ne lâche rien: “J’espère que ça aura engendré des problèmes au boulot pour ce monsieur qui ne mérite pas cet animal...”, écrivait-elle mardi soir sur Facebook.

  1. Des files commencent à se former à Brussels Airport
    mise à jour

    Des files commencent à se former à Brussels Airport

    Les agents de la police aéroportuaire ont poursuivi leur grève du zèle samedi matin, mais l’impact vers 09h00 restait toutefois limité aux départs des vols non-Schengen. Les passagers concernés doivent compter au moins trois quarts d’heure d’attente au contrôle des passeports, a indiqué la porte-parole de Brussels Airport, Nathalie Pierard. Il n’y a pour le moment pas d’autre embarras causé aux arrivées ou à proximité des voies d’accès à l’aéroport.