Plein écran
© belga

"Un simple bonjour, un simple merci", la lettre poignante d'un militaire belge

Depuis plusieurs mois, les militaires sont déployés dans les rues, centres commerciaux et autres endroits stratégiques.

Sur sa page Facebook, un militaire belge a publié une lettre émouvante. Rapidement supprimé, son message a été partagé par de nombreux internautes, comme l'explique Sud Presse.

Le militaire commence par expliquer qu'il est l'un de ces soldats présent dans les rues pour protéger la population depuis les attentats. "Je suis un de ces soldats qui sont prêts à quitter notre pays pour un autre. Ce soldat qui est prêt à laisser les gens qu'il aime sans savoir s'il reviendra. Et je vous entends déjà dire: 'Vous avez signé pour ça'. Oui, vous avez raison. Nous avons signé pour ça. Par contre, nous n'avons pas signé pour les insultes, les manques de respect et toutes les agressions dont nous sommes victimes. Mais vous avez raison. En nous engageant, nous savons ce qu'il nous attend lorsque nous sommes en mission dans notre propre pays".

Heureusement, il poursuit en parlant des autres personnes "celles qui nous font passer de bonnes journées". "Je parle des citoyens qui nous remercient, qui nous saluent avec un simple bonjour, qui nous remercient avec un simple merci, ou même ceux qui nous amènent un petit truc à manger ou à boire (...) Vous savez pourquoi ces petits gestes sont si importants pour nous? Car ils nous rappellent que nous ne sommes pas que des pions en uniforme qui apportent un sentiment de sécurité aux citoyens, pour éviter la peur dans leur regard à chaque suspicion d'attaque. Ils nous rappellent que nous existons, que notre travail n'est pas juste de se balader dans les rues".

Via ce message, ce militaire invite à plus de respect, voire à un petit geste tout simple comme un "bonjour" ou un "merci": "Ces petits gestes sont si importants. Pour nous, ils veulent dire beaucoup. Aux personnes qui sont intimidées par nos uniformes et nos armes: n'oubliez pas que nous ne sommes que des hommes et que nous avons les mêmes émotions que vous".