Plein écran
Archives. © BELGA

Un soldat belge blessé au Mali a été rapatrié et hospitalisé

Un des trois Casques bleus belges blessés vendredi par l'explosion d'un engin explosif improvisé (IED) au passage de leur véhicule blindé dans le nord du Mali a été rapatrié samedi en Belgique par avion et transféré dans un hôpital civil, a annoncé lundi le ministère de la Défense.

"Un des militaires a été transféré dans un hôpital de campagne rôle 2 du même type que celui que la Belgique va acquérir. Il y a été stabilisé et opéré. Il a ensuite été rapatrié samedi avant-midi du Mali (à environ 3.700 km de la Belgique) vers notre pays par un avion militaire français et transféré dans un hôpital civil où il reçoit les soins nécessaires", a précisé la Défense dans un communiqué adressé à l'agence Belga. 

Les deux autres soldats ont été soignés sur place. Une équipe de psychologues est également déjà sur place, a ajouté la Défense. 

"Pour des raisons évidentes de confidentialité, aucun détail n'est donné sur l'identité de la victime ni sur l'hôpital où elle réside. Étant donné qu'une enquête est en cours, aucune autre communication ne sera faite sur le sujet", conclut le texte. 

  1. Enquête sur une gorgée de vin fatale: de la drogue insérée dans une bouteille encore fermée

    Enquête sur une gorgée de vin fatale: de la drogue insérée dans une bouteille encore fermée

    Le parquet d’Anvers mène une enquête après le décès suspect d'une femme de 41 ans à Puurs-Sint-Amands fin 2019. La quadragénaire a succombé après avoir bu une simple gorgée d'un verre de vin “RED Merlot Cabernet Sauvignon 2016" de la marque Black&Bianco. La bouteille aurait été manipulée et une dose mortelle de MDMA (amphétamines) aurait été ajoutée dans le liquide. Le parquet avertit tout détenteur d’une bouteille similaire d'un risque potentiel et indique qu’il convient de prévenir la police si le bouchon d'une de ces bouteilles semble avoir été manipulé.
  2. Affaire des visas humanitaires: le parquet en appel de la libération sous conditions de Melikan Kucam

    Affaire des visas humanitai­res: le parquet en appel de la libération sous conditions de Melikan Kucam

    Le parquet a décidé mercredi d'interjeter appel contre la décision de la chambre du conseil d'Anvers, mardi, de libérer sous conditions Melikan Kucam. L'ex-conseiller communal N-VA à Malines, soupçonné d'avoir monté une fraude dans l'attribution de visas humanitaires, doit donc continuer à porter un bracelet électronique. L'affaire sera traitée dans les 15 jours par la chambre des mises en accusation.