Plein écran
Visite d'Etat du Roi et de la Reine au Luxembourg en présence du ministre Didier Reynders et des ministres-présidents des Communautés et Régions. © Photo News

Un train royal pour Philippe et Mathilde au Luxembourg

Les navetteurs pressés transitant mardi matin par la gare du Luxembourg, dans le quartier européen de Bruxelles, ont dû se demander ce qui valait un tel déploiement de force. La fanfare militaire jouant la Brabançonne à l'entrée du bâtiment leur a peut-être mis la puce à l'oreille: le couple royal ne devait pas être loin.

Et de fait, le roi Philippe et la reine Mathilde sont arrivés peu avant 8h pour prendre un train spécial qui doit les conduire, en trois heures tout de même, au Grand-Duché de Luxembourg où ils entament ce mardi une visite d'État de trois jours, la dixième pour les souverains et la cinquième en Europe.

Dans leurs bagages, une soixantaine de responsables des milieux économiques, une vingtaine de représentants du monde académique ainsi que les ministres-présidents régionaux et communautaires, dont la plupart gagneront le Luxembourg par leurs propres moyens ce mardi soir ou demain/mercredi. Au total, la délégation belge compte près de 210 personnes.

Membres fondateurs de l'Union européenne et alliés au sein de l'Union Benelux, de l'OTAN et des Nations unies, la Belgique et le Grand-Duché partagent de nombreux liens, familiaux notamment puisque le roi Philippe et le grand-duc Henry sont cousins.

Une journée protocolaire

C'est ce dernier qui accueillera le couple royal à son arrivée à Luxembourg. Après les honneurs militaires, les hymnes nationaux, le passage en revue des troupes ainsi que la présentation des autorités luxembourgeoises et des délégations respectives, une entrevue est prévue au Palais grand-ducal.

Le programme se poursuivra, pour les souverains belges, par le dépôt d'une couronne de fleurs au monument national de la Solidarité luxembourgeoise, en présence notamment du Premier ministre Xavier Bettel, suivi de rencontres avec différents représentants politiques grands-ducaux et d'une séance académique à l'Hôtel de Ville. Un dîner de gala clôturera cette première journée essentiellement protocolaire.