Plein écran
Dries Van Langenhove, un des membres fondateurs de Schild & Vrienden © BELGA

Une armée de trolls d’extrême-droite débusquée en Flandre

La VRT publie une étude sur l’association radicale de droite Schild & Vrienden et sur sa stratégie pour évincer toutes les critiques à son égard, sur le web. 

Les “trolls” agissent comme des soldats anonymes, dont le but est de harceler les opposants à leur cause et de donner plus de place à leurs idées, en semant le chaos. Pendant longtemps, nous avons pensé que ces pratiques étaient réservées à la Russie, la Chine ou les États-Unis. Ils sont pourtant bien installés dans notre pays. Le programme “Pano” a mis en exergue les attaques soigneusement orchestrées par l’association Schild & Vrienden. Voici leurs principales techniques:

Les raids

Les raids consistent en plusieurs attaques coordonnées sur un message ou une page Facebook, généralement sous la forme de commentaires haineux ou d’intimidation. De nombreux indices prouvent que des raids ont été orchestrés par Dries Van Langenhove, le fondateur de Schild & Vrienden. 

Doxxing

Quiconque pratique le doxxing collecte toutes les informations possibles concernant une personne sur Internet. Il utilisera les informations extraites de sources publiques, mais aussi probablement via un piratage informatique. Si le piratage n’a pas encore été prouvé, il est admis, selon l’étude, que Dries Van Langenhove a utilisé des informations personnelles sur ses “ennemis” pour les intimider.

Citation

Nous devons les suivre attentive­ment et tenter de saboter leur carrière à chaque occasion.

Un membre de Schild & Vrienden

Lorsque plus de 1.000 universitaires flamands ont signé une pétition contre Théo Francken, le fondateur de Schild & Vrienden a chargé ses équipes de rechercher des informations sur les signataires. Elles ont servi à élaborer un argumentaire plus percutant pour convaincre la jeunesse flamande.

Circle-jerking et clickfarms

Les algorithmes de Facebook donnent plus de poids à un message s’il est partagé par plusieurs personnes, surtout si elles ont de nombreuses interactions entre elles. Parallèlement à cela, Clickfarms est un service qui permet la création de faux profils, afin de gagner plus de clics sur une publication précise. 

Schild & Vrienden utilise souvent cette tactique. 100 faux comptes brésiliens ont, par exemple, été utilisés pour donner des critiques négatives sur la page du Conseil flamand de la jeunesse. 

Bots et faux profils

Les bots sont des programmes informatiques qui effectuent automatiquement des tâches, comme, cliquer sur “j’aime”. Il y a peu, des likes ont été achetés pour fausser un concours de préférences où des personnalités comme Dries Van Langenhove et Theo Francken étaient opposées. 

Des membres de Schild & Vrienden ont créé des faux profils pour donner plus d'appréciations positives à leurs publications et Dries Van Langenhove a invité ses équipes à créer des faux profils à son nom pour donner plus de légitimité au sien.

“Fake news”

Dries van Langenhove nie toutes ces allégations. Il déclare : “Shield & Vrienden veut provoquer un changement de mentalité chez les jeunes et les citoyens flamands. Toutes ces allégations ne vont pas changer cela“. 

Deux heures avant la diffusion de l’enquête, des chercheurs du groupe “Pano” ont remarqué que de nombreux comptes avaient été supprimés.