Plein écran
Congrès des Témoins de Jehovah © Photo News

Une centaine de cas d’abus sexuels présumés chez les Témoins de Jéhovah

En six mois, près d'une centaine de cas d'abus sexuel au sein de l'organisation des Témoins de Jéhovah en Belgique ont été recensés par une association à l'écoute de victimes, rapporte Le Soir vendredi.

L'organisation Reclaimed Voices collabore avec le Centre d'information et d'analyse sur les organisations sectaires nuisibles pour recenser les cas au sein de l'organisation des Témoins de Jéhovah en Belgique. Ce sont pas moins de 90 victimes présumées qui ont déjà été comptabilisées. 

Premières révélations

Depuis de premières révélations en décembre 2018 et mars 2019 dans les médias, le parquet fédéral a ouvert une enquête. Des perquisitions ont été menées au siège central des Témoins de Jéhovah à Kraainem à la fin du mois d'avril, mais le parquet ne communique pas sur l'avancement du dossier. 

25.000 membres en Belgique

L'organisation collabore avec la justice, assure le porte-parole des Témoins de Jéhovah en Belgique. 

En Belgique, les Témoins de Jéhovah disent avoir 25.000 membres, Reclaimed Voices s'attend à comptabiliser en bout de compte 200 à 250 victimes d'abus. "Certaines personnes viennent pour plusieurs victimes", explique Patrick Haeck, ex-témoin de Jéhovah et coordinateur de l'association, "comme des parents qui nous disent que leurs trois ou quatre enfants ont été abusés".

Sévices trop longtemps tus

Lorsqu'elles font toujours partie des Témoins de Jéhovah, les personnes qui contactent Reclaimed Voices expriment une peur immense de se confier. "Pour la plupart des victimes, cela fait 10 ou 15 ans que les abus ont eu lieu", raconte encore M. Haeck.

  1. 23 ans après la marche blanche, une marche noire à Bruxelles

    23 ans après la marche blanche, une marche noire à Bruxelles

    Une marche noire est prévue dimanche après-midi dans le centre de Bruxelles pour protester contre l'éventualité d'une demande de libération conditionnelle de Marc Dutroux et celle effective de Michel Lelièvre. Le rassemblement est prévu à 12h00 sur le boulevard du roi Albert II, d'où des discours seront prononcés. Le départ est fixé à 14h00 et l'arrivée à 16h00 sur l'esplanade de l'Europe près de la gare du Midi, avant la dislocation du cortège à 17h00.
  2. Une criminelle belge sur une nouvelle liste des femmes les plus recherchées par Europol

    Une criminelle belge sur une nouvelle liste des femmes les plus recher­chées par Europol

    La criminelle quinquagénaire belge Hilde Van Hacker, en cavale avec son compagnon Jean-Claude Lacote après avoir tué un homme d’affaires britannique à la Côte en 1996, figure parmi les visages masqués mis en scène dans la nouvelle campagne “Crime has no gender” (soit “le crime n’a pas de sexe”) lancée vendredi par l’agence européenne de police criminelle Europol et visant à capturer les femmes les plus recherchées d’Europe. “Les gens pensent que d’habitude ces crimes ne sont pas commis par des femmes, mais ils le sont, et ils sont aussi graves que ceux commis par les hommes”, a commenté Tine Hollevoet, porte-parole d’Europol.