Plein écran
Manifestation des gilets jaunes à Namur pour fêter le 1er anniversaire du mouvement © Photo News

Une centaine de gilets jaunes à Namur pour leur “manif’ersaire”

Mise à jourUne centaine de gilets jaunes et sympathisants, selon la police, ont manifesté samedi à Namur à l’occasion du premier anniversaire de leur mouvement, lancé en novembre 2018. Les manifestants se sont réunis dès 12h00 au parc Léopold, où une soupe populaire a été servie et des discours ont été prononcés. Une autre action, un barrage filtrant sur la E42 à Hensies, a également été menée sans incident samedi dans la journée. 

Des gilets jaunes sont venus de Namur, mais aussi de toute la Wallonie, de Bruxelles, de Flandre et même des Pays-Bas. Parmi la centaine de personnes présentes, on retrouvait aussi des membres du Réseau wallon de lutte contre la Pauvreté, d’Extinction Rebellion et des Jeunes organisés et combatifs. Des activistes du collectif de défense du parc Léopold et un membre de Students for Climat Namur étaient également au rendez-vous.

Pour les gilets jaunes, ce rassemblement baptisé “Manif’ersaire” était une manière de “fêter le premier anniversaire” de leur mouvement.

“On veut montrer qu’on est toujours là, que le mouvement ne s’est pas éteint, au contraire de ce que veulent laisser penser certains médias”, a expliqué Marc-Henri Jamain, gilet jaune namurois de la première heure. “Rien n’a changé depuis l’an dernier, nous voulons rassembler à nouveau et relancer de nouvelles actions, notamment des blocages.”

“La résignation est un suicide quotidien”, “Pas de gouvernement qui laisse pourrir les gens” ou encore “Le droit de vivre ne se mendie pas, il se prend”, pouvait-on également lire sur les panneaux et banderoles brandis par les manifestants.

Hormis quelques jets de pétards, le rassemblement s’est déroulé dans le calme. Il s’est terminé vers 16h30. Un barbecue était ensuite prévu dans un potager collectif. Certains gilets jaunes ont également profité de l’occasion pour annoncer leur départ à pied pour le tripoint de Vaals, aux Pays-Bas. Un rassemblement européen y est prévu le 23 novembre.

Action sur l’autoroute E42 à Hensies

Des manifestants en gilet jaune ont organisé samedi soir un barrage filtrant à hauteur de l’ancien poste-frontière d’Hensies en direction de Bruxelles, a indiqué la police fédérale, confirmant une information de Sudpresse. Une vingtaine de personnes se sont regroupées samedi vers 19 heures sur le parking de l’ancien poste-frontière d’Hensies sur l’autoroute Paris-Bruxelles.

La police fédérale a indiqué que les militants ont ensuite organisé un barrage filtrant visant plus particulièrement les camions roulant en direction de Bruxelles. L’action était terminée vers 22 heures. Aucun incident majeur n’a été signalé.

La veille, dans la soirée, des militants avaient mené une action au site pétrolier de Feluy. Ils avaient bloqué les camions pendant quelques heures. L’action s’était terminée, sans incident, vers 23h30.

  1. Le CEO de Sibelga: "La transition énergétique va entrer chez tous les Bruxellois”

    Le CEO de Sibelga: "La transition énergéti­que va entrer chez tous les Bruxellois”

    "Nous avons à l'horizon 2050, une vision très ambitieuse pour Bruxelles... Premièrement, nous imaginons que tout le bâti bruxellois sera soit passif, soit à très faible consommation énergétique, ce qui nous impacte directement, puisque 90% des Bruxellois se chauffent au gaz", annonce samedi Marie-Pierre Fauconnier, CEO de Sibelga dans les colonnes du journal L'Echo où elle dévoile son plan de stratégie pour le gestionnaire des réseaux de distribution de gaz et d'électricité bruxellois.