Plein écran
© thinkstock

Une chaîne humaine contre l'expulsion d'une famille

Les élèves de l'Institut du Sacré Coeur de Barvaux, rejoints par ceux des écoles communales de Barvaux et Izier, ont formé mercredi matin une chaîne humaine en soutien à une famille arménienne menacée d'expulsion.

"En tant que professeurs, nous ne pouvons concevoir que des enfants soient déscolarisés en cours d'année scolaire et abandonnés à leur sort par leur pays de coeur, la Belgique", ont déclaré les professeurs de l'Institut du Sacré Coeur de Barvaux lors de l'action commune. Ils soutiennent une famille arménienne installée en Belgique depuis 3 ans et menacée d'expulsion, dont deux jeunes filles de 15 et 13 ans sont scolarisées au Sacré Coeur de Barvaux et un garçon à l'école communale d'Izier.

Aux alentours de 9h, entre 500 et 600 élèves issus de l'Institut du Sacré-Coeur et des écoles communales de Barvaux et Izier ont formé un coeur géant sur le terrain de football de Barvaux, en présence des professeurs, directions, parents et représentants de l'autorité communale. Les trois enfants menacés d'expulsion sont alors sortis du cercle ainsi formé pour symboliser la mesure dont ils font l'objet. L'ensemble des participants a ensuite constitué une chaîne humaine reliant le centre de la Jastrée, où réside la famille, au centre-ville de Barvaux.

Cette manifestation survient après que plusieurs rassemblements du même type ont été organisés ces dernières semaines dans les établissements du Sacré Coeur à Vielsalm et de l'Institut Saint-Roch de Marche-en-Famenne, en soutien à plusieurs de leurs élèves frappés par des mesures d'expulsion.