Plein écran
© Photo News

Une chaîne humaine pour le climat sur la petite ceinture de Bruxelles le 8 décembre

Un peu plus d'un an après le début des premières actions climatiques en Belgique, Climate Express et la Coalition Climat planifient une chaîne humaine sur la petite ceinture de Bruxelles. L'action sera organisée le 8 décembre, en même temps que le sommet de l'ONU sur le climat à Madrid, ont annoncé les organisations mardi.

Les deux organisations à l'origine de cette initiative veulent créer "une chaîne humaine festive et déterminée", ont-elles précisé. Une semaine plus tôt, le 29 novembre, une quatrième grève mondiale pour l'avenir sera par ailleurs organisée à différents endroits du globe.

"L'année qui vient de s'écouler a vraiment été historique", explique-t-on sur la page Facebook de l'événement de la chaîne humaine. "Depuis Claim the Climate en décembre 2018, des centaines de milliers de Belges sont descendus dans la rue pour le climat. Jeunes, grands-parents, employés, enseignants, étudiants, scientifiques, médecins... Jamais auparavant autant de personnes ne s'étaient fait entendre pour réclamer la même chose: avoir d'urgence plus d'ambition pour le climat et une transition équitable pour tous.”

Les organisations impliquées soulignent que la demande des manifestants est loin d'être satisfaite et que, "malgré les bonnes paroles des politiques", aucune mesure n'a encore été prise. "Nous devons hausser le ton, il s'agit de l'avenir de tous! C'est pourquoi nous maintenons la pression."
En Belgique, des grèves mondiales auront lieu le 29 novembre à Anvers, Bruxelles, Gand et Louvain. 

  1. Un prof d’un athénée à Huy écarté après avoir posté une vidéo antisémite sur Facebook

    Un prof d’un athénée à Huy écarté après avoir posté une vidéo antisémite sur Facebook

    L'organisme Wallonie-Bruxelles Enseignement (WBE) s'est constitué partie civile dans le cadre d'une action pénale lancée à l'encontre de Talal Magri, professeur de religion islamique à l'Athénée Royal Agri Saint-Georges à Huy, a indiqué le porte-parole du cabinet de Frédéric Daerden, vice-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles et ministre de tutelle de WBE. Une procédure d’écartement a été prise à son encontre.