Une émeute éclate dans un athénée à Forest: un élève “turbulent” arrêté

Mise à jourLa police est intervenue mardi matin à l’Athénée Andrée Thomas à Forest pour un groupe d’élèves retranchés dans le réfectoire de l’école, où ils ont commis des dégâts, a indiqué Kathleen Calie, porte-parole de la zone de police Bruxelles-Midi, confirmant une information de Het Laatste Nieuws. 

Les élèves seraient mécontents de l’organisation des examens par l’école, selon le quotidien. “Le calme est entre-temps revenu et nous essayons d’établir un dialogue”, a précisé Kathleen Calie.

Les émeutes ont éclaté mardi matin à l’Athénée Royal Andrée Thomas, avenue Reine Marie-Henriette à Forest. Des élèves se sont enfermés dans le réfectoire et ont commis des dégradations. Selon les premières informations communiquées par la police, les faits font suite à un mécontentement des élèves concernant le calendrier des examens. La chaîne BX1 évoque quant à elle un ras-le-bol par rapport à des problèmes d’hygiène et de chauffage. Les élèves auraient exigé le départ de la directrice.

Plusieurs effectifs de la police de zone Bruxelles-Midi sont sur place.

Un élève arrêté administrativement

L’intervention de la police s’est terminée vers 13h mardi, a indiqué Kathleen Calie. Un élève un peu plus turbulent que les autres a été arrêté administrativement et libéré dès son arrivée au commissariat.

Des pétards ont été jetés lors de ce moment de tension. Seuls de légers dégâts ont finalement été constatés dans le réfectoire. Il n’y a pas eu de blessé.

La police estime que le groupe protestataire était composé d’environ une cinquantaine d’élèves. “Après un moment, on a réussi à établir un dialogue avec la police et les éducateurs”, explique Kathleen Calie. “On a promis que demain les éducateurs se rendront dans les différentes classes pour s’entretenir avec les élèves et voir ce qui ne va pas.”

Plein écran
© Marc Baert
Plein écran
De nombreux policiers étaient présents sur place. © Marc Baert
Plein écran
© Marc Baert