Plein écran
L'Hôtel de Ville de Turnhout © Jef Van Nooten

Une erreur de 26 millions d'euros dans le budget communal de Turnhout

Une erreur a été commise dans le budget de la Ville de Turnhout (province d’Anvers), approuvé le moins dernier. Et pas des moindres: au moins 26 millions d’euros devront être trouvés. Jongler avec les pensions devrait fournir une solution provisoire. Des sources internes citées jeudi par Het Laatste Nieuws évoquent une catastrophe politique. Le Vlaams Belang, dans l’opposition, demande la démission de l’échevin CD&V des Finances.

Lors de la présentation du budget fin novembre, la Ville de Turnhout disait vouloir investir 100 millions d’euros au cours de cette législature, sans augmentation d’impôts. Lors du Conseil communal en décembre, le budget a été approuvé. Il y a quelques jours, suite à un audit interne, une énorme faute est apparue: un manque de 26 millions d’euros sur six ans, soit plus de 4 millions par an, alors que le budget annuel de la Ville tourne autour de 80 millions.

Audit externe

L’origine et la responsabilité de l’erreur ne sont pas encore claires. “Une faute administrative s’est glissée dans le traitement des données du personnel en raison de l’intégration complexe des services communaux et du CPAS. Le Conseil communal devra faire la lumière à ce sujet”, a expliqué l’échevin local des Finances, Francis Stijnen (CD&V). “Le Collège des échevins et l’équipe de gestion de la Ville de Turnhout regrettent beaucoup ce qui s’est passé et prennent la situation très au sérieux. Une procédure a été mise en place pour engager un auditeur externe qui, avec l’administration, examinera les processus internes pour voir comment ça a pu mal tourner. Des conclusions doivent être tirées sur les causes et sur comment cela peut être évité à l’avenir”, a-t-il exposé.

Solution de secours

Le trou de 26 millions ne signifie a priori pas l’abandon des investissements prévus, comme celui d’un nouveau hall sportif. Cette législature devait normalement investir 32 millions dans les pensions. Cette piste est évoquée comme solution de secours pour combler le manque. “Cela signifie que la Ville n’ira pas chercher l’argent chez le citoyen, les associations ou les entrepreneurs”, a clarifié l’échevin Stijnen. Le problème n’est pas résolu pour autant, car le fonds de pension devra ensuite être alimenté. “Dans un deuxième temps, la Ville de Turnhout élaborera un plan pour un budget supplémentaire destiné à augmenter la réserve de pension au cours des six années à venir”, toujours selon l’échevin des Finances.

Le budget voté à nouveau

Les différents partis ont été informés jeudi soir. Un Conseil communal extraordinaire est prévu le 10 février pour revoter le budget.

Assumer ses responsabilités

L’erreur de calcul suscite de nombreuses critiques de la part des partis dans l’opposition, comme l’Open VLD et le Vlaams Belang. “Nous voulons rapidement la clarté sur ce qui s’est passé. Sur comment une telle erreur a pu se produire”, a réclamé Bart Voordeckers (Open VLD). “Nous soutenons donc aussi l’initiative du Collège échevinal de faire réaliser un audit externe sur le budget communal. Une telle faute ne peut rester sans conséquences. L’Open VLD exige donc que l’enquête soit menée à bien et que ceux qui ont commis l’erreur assument aussi leurs responsabilités”, a-t-il conclu.

  1. Affaire des visas humanitaires: le parquet en appel de la libération sous conditions de Melikan Kucam

    Affaire des visas humanitai­res: le parquet en appel de la libération sous conditions de Melikan Kucam

    Le parquet a décidé mercredi d'interjeter appel contre la décision de la chambre du conseil d'Anvers, mardi, de libérer sous conditions Melikan Kucam. L'ex-conseiller communal N-VA à Malines, soupçonné d'avoir monté une fraude dans l'attribution de visas humanitaires, doit donc continuer à porter un bracelet électronique. L'affaire sera traitée dans les 15 jours par la chambre des mises en accusation.