Il fallait prendre son mal en patience pour se faire vacciner ce mercredi au Heysel.
Plein écran
Il fallait prendre son mal en patience pour se faire vacciner ce mercredi au Heysel. © HLN

Une file interminable au centre de vaccination du Heysel

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas au centre de vaccination du Heysel. Désert il y a encore quelques jours, le site a été pris d’assaut ce mercredi. Résultat: il fallait compter jusqu’à trois heures d’attente pour se faire vacciner.

  1. Peu de Bruxellois ont déjà répondu à l'invitation pour se faire vacciner

    Peu de Bruxellois ont déjà répondu à l'invitati­on pour se faire vacciner

    Les Bruxellois travaillant dans le secteur des soins de santé de première ligne et invités à se faire vacciner ne se sont pas encore tous rendus dans un centre de vaccination. Sur les 11.000 personnes déjà invitées, seules 3.000 se sont présentées pour recevoir leur première injection, selon une information de Bruzz confirmée mardi à Belga par la responsable du Service de l'inspection de l'hygiène de Bruxelles, Inge Neven.
  2. Trois quarts des soignants bruxellois de première ligne ont nié l’appel à se faire vacciner

    Trois quarts des soignants bruxellois de première ligne ont nié l’appel à se faire vacciner

    Seuls 25% des quelque 29.000 soignants bruxellois de première ligne ont répondu aux invitations numériques pour se faire vacciner envoyées en février, a indiqué mardi Inge Neven, responsable de l’inspection de la santé à Bruxelles pour la Commission communautaire commune (Cocom). Afin d’atteindre les quotas fixés par jour malgré ce faible taux de réponse, le centre du Heysel a été ouvert depuis lundi à des policiers d’intervention et à des soignants de collectivités non résidentielles de soins de santé. Le centre Pacheco reste réservé aux soignants de première ligne. Les autres centres de vaccination bruxellois seront ouverts à compter de la mi-mars.
  1. Les voyages sont de nouveau autorisés, mais gare à ceux qui ne respecteront pas les règles

    Les voyages sont de nouveau autorisés, mais gare à ceux qui ne respec­teront pas les règles

    Ce lundi 19 avril marque la levée de l’interdiction des voyages non essentiels, même s’ils restent fortement déconseillés. En outre, les personnes revenant d’une zone rouge, soit pratiquement tous les pays de l’UE actuellement, doivent respecter des règles sanitaires très strictes, notamment l’obligation d’observer une quarantaine d’une semaine et de se faire dépister à deux reprises sur ce laps de temps. Et si elle ne pourra évidemment pas contrôler tout le monde, la police veillera au grain. “Dans les semaines à venir, des centaines de PV seront certainement dressés à l’encontre des voyageurs qui ne respecteront pas les règles”, prévient le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne.
  1. Un grave incendie fait rage dans un monastère à Heule: “Les 21 sœurs ont été évacuées”
    Play
    MISE À JOUR

    Un grave incendie fait rage dans un monastère à Heule: “Les 21 sœurs ont été évacuées”

    20 avril
  2. 14 personnes sauvées d'un bateau en train de couler
    Play

    14 personnes sauvées d'un bateau en train de couler

    20 avril