Le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke
Plein écran
Le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke © Photo News

“Une gifle”, “où est la logique?”: la colère des médecins généralistes envers Frank Vandenbroucke

Un avant-projet de loi porté par le ministre de la Santé autorise les pharmaciens à prescrire et à administrer le vaccin contre le Covid-19. En cas de choc anaphylactique, ils peuvent également  traiter le patient avec de l’adrénaline. Une initiative condamnée par l’Absym (Association belge des syndicats médicaux) qui assimile cette autorisation à une “gifle” pour les médecins généralistes.

  1. Combien devrez-vous payer si vous laissez brûler votre chauffe-terrasse électrique durant une heure?
    Monenergie.be

    Combien de­vrez-vous payer si vous laissez brûler votre chauf­fe-terrasse électrique durant une heure?

    Le variant Omicron du coronavirus se propage très rapidement. Toutefois, le risque d’infection est encore toujours plus faible à l’air libre qu’à l’intérieur. Le chauffage de terrasse vous permet de rencontrer des gens à l’extérieur même lors des journées plus froides. Mais que consomme une telle source de chaleur électrique? Monenergie.be a calculé ceci.
  2. Van Quickenborne tacle Georges-Louis Bouchez, “plus conservateur que libéral”: “Il aboie pendant que nous agissons”
    mise à jour

    Van Quickenbor­ne tacle Georges-Louis Bouchez, “plus conserva­teur que libéral”: “Il aboie pendant que nous agissons”

    Le président du MR Georges-Louis Bouchez est plus un conservateur qu'un libéral, estime le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne. "Il aboie pendant que nous agissons. Il y a un gouffre comme le Grand Canyon entre ses paroles et ses actes. Il est contre les centrales à gaz, mais la Wallonie n'en a jamais autorisées autant", commente le vice-Premier ministre libéral flamand (Open Vld) dans un entretien à Het Laatste Nieuws de samedi.
  3. Trente-quatre centres et 22 antennes mobiles pour administrer le “booster” en Wallonie

    Tren­te-qua­tre centres et 22 antennes mobiles pour admini­strer le “booster” en Wallonie

    Mi-octobre, 22 centres de vaccination contre le Covid-19 et 15 antennes mobiles ont ouvert leurs portes en Wallonie pour permettre l’administration d’une troisième dose de vaccin (ou deuxième dans le cas d’une vaccination initiale avec Johnson & Johnson) tel qu’il a été décidé par les ministres de la Santé du pays. Ils seront respectivement 12 et 14 de plus à être opérationnels début décembre, a indiqué lundi la ministre wallonne Christie Morreale.