Plein écran
© BELGA

Une haie d'honneur impressionnante en guise d’adieu aux pompiers décédés à Beringen

La caserne des pompiers de Heusden-Zolder a rendu un dernier hommage, samedi, aux deux pompiers décédés dimanche dernier à Beringen, dans le Limbourg. Ensemble avec des collègues sapeurs-papiers venus des quatre coins du pays, ils ont formé une haie d'honneur impressionnante le long de la Koerselsesteenweg où se situe la caserne des pompiers qui organisait la cérémonie d'adieu.

Les cercueils de Chris Medo, âgé de 42 ans, et de son collègue Benni Smulders, âgé de 36 ans, ont rejoint leur caserne posés sur un camion de pompiers. Tel un dernier voyage, les deux victimes ont parcouru la haie d'honneur avant de regagner leur caserne, où les attendaient familles, amis, confrères et dignitaires. Parmi eux figuraient le ministre de l'Intérieur, Pieter de Crem, le gouverneur de la province de Limbourg Herman Reynders, plusieurs bourgmestres limbourgeois ainsi que des chefs de corps de différentes zones de secours aux alentours. 

Derrière la caserne, un grand écran avait été installé afin de permettre à des centaines de pompiers de suivre la cérémonie. Au début de la cérémonie, le ministre Pieter De Crem a remis aux deux pompiers décédés la croix civique de première classe pour leur courage et leur sacrifice.
Les deux hommes du feu ont péri, dans la nuit de samedi à dimanche dernier, lors d'un grave incendie qui s'est produit à Beringen. 

Dimanche après-midi, une marche silencieuse aura lieu à Beringen. 

  1. Rénover les écoles? Il faut 1,2 milliard d’euros

    Rénover les écoles? Il faut 1,2 milliard d’euros

    Il faudrait plus d'un milliard d'euros pour remettre à niveau les bâtiments scolaires de la Communauté française et rattraper deux décennies de sous-investissements chroniques, rapporte Le Soir lundi, citant un état des lieux mené par le ministre Frédéric Daerden qui assure la tutelle sur Wallonie-Bruxelles Enseignement. Une estimation qui confirme celle que le ministre avait déjà évoquée dans une interview accordée à Sudpresse le 14 janvier dernier.
  2. Il tue deux personnes et conteste sa punition: “Les voitures de sport sont faites pour rouler vite”

    Il tue deux personnes et conteste sa punition: “Les voitures de sport sont faites pour rouler vite”

    Pour la justice, la culpabilité de Giovanni F. ne fait aucun doute. Deux jeunes d’une vingtaine d’années sont morts parce que la voiture de ce chauffeur de 26 ans a dévié de sa trajectoire et a percuté leur voiture. Giovanni F. conduisait à environ 200 km/h. Il a été condamné à une peine de prison et à une amende. Aujourd'hui, il conteste cette décision. “Les voitures de sport sont faites pour rouler vite”, dit-il.