Mercredi matin, une longue file de clients devant le Colruyt de Nossegem
Plein écran
Mercredi matin, une longue file de clients devant le Colruyt de Nossegem © Baert Marc

Une infirmière s’en prend à ceux qui dévalisent les rayons: “Merci de priver ceux qui vous soigneront”

Laurie a 30 ans et est sur le pont, comme bien d’autres infirmiers et membres du personnel soignant en Belgique. Elle est stupéfaite et écœurée de l’attitude de tous les Belges qui dévalisent quotidiennement les supermarchés dans un élan d’égoïsme inconsidéré alors que certains travailleurs essentiels à la survie du pays n’ont l’occasion de se ravitailler qu’en soirée... dans des rayons vides. L’infirmière n’a eu d’autre choix que d’envoyer ses parents, qui ont plus de 60 ans, faire ses courses pour elle.