Plein écran

"Une interdiction des kits mains-libres impossible à faire appliquer"

Une éventuelle interdiction de téléphoner avec un kit mains-libres en voiture serait "impossible à faire appliquer", a déclaré jeudi le secrétaire d'Etat à la Mobilité Etienne Schouppe (CD&V) lors d'une conférence de presse de l'Institut Belge pour la Sécurité Routière (IBSR). Selon les résultats d'une enquête de l'IBSR, les risques d'accident lors de conversations téléphoniques avec un kit mains-libres sont pratiquement aussi importants qu'avec un GSM à la main.
 
Pourtant, s'il est interdit d'utiliser un téléphone portable en le tenant en main tout en conduisant, l'utilisation d'un kit mains-libres reste, elle, autorisée par le Code de la route.
 
"Une interdiction des kits mains-libres serait impossible à faire appliquer", a expliqué Etienne Schouppe. D'après le secrétaire d'Etat à la Mobilité, il n'est pas possible de distinguer un automobiliste qui utilise un kit mains-libres d'un conducteur qui écoute de la musique à l'aide d'écouteurs ou qui discute avec un passager.
 
Le seul moyen pour lutter contre l'utilisation des kits mains-libres au volant est donc de sensibiliser via l'IBSR les conducteurs en les avertissant des dangers que cela comporte, a conclu Etienne Schouppe.(belga/chds)