Plein écran
© getty

Une ligne téléphonique pour aider les élèves à faire leurs devoirs

La commission Education du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé mardi une résolution non-contraignante demandant la création d'une ligne téléphonique d'assistance pour aider les élèves de primaire et du secondaire à réaliser leurs devoirs et assimiler leurs leçons.

La proposition, initiée par l'opposition MR mais soutenue par la majorité PS-cdH, s'inspire du système Alloprof créé il y a déjà plus de vingt ans au Québec (Canada).

Une cinquantaine de profs spécialisés dans différentes matières s'y relaient tous les soirs pour répondre gratuitement aux appels des élèves qui sèchent devant leurs devoirs.

Capsules vidéo, exercices et forum de discussion
A côté de ce service téléphonique, tout une série de documents, de capsules vidéo, d'exercices, ainsi qu'un forum de discussion est également offert aux jeunes Québecois via internet.

D'un coût annuel de 2 millions de dollars canadiens (1,3 million d'euros), Alloprof constitue un outil d'aide à la réussite pour tous, même pour ceux qui sont loin d'une école de devoirs.

C'est ce système que le Parlement voudrait voir appliqué en Fédération Wallonie-Bruxelles. Aucune échéance n'est fixée. Il appartiendra à la prochaine majorité aux commandes en Fédération Wallonie-Bruxelles après mai 2019 d'éventuellement donner corps à ce projet.

  1. Des traces de légionellose dans cinq entreprises, deux nouveaux patients diagnostiqués

    Des traces de légionello­se dans cinq entrepri­ses, deux nouveaux patients diagnosti­qués

    Deux nouvelles victimes de la bactérie Legionella ont été signalées dans la zone du canal à Gand, portant le nombre de cas à 23, a indiqué lundi l’agence flamande de santé Zorg en Gezondheid. L’origine de la contamination n’est toujours pas connue, mais les options ont progressivement été réduites pour être ramenées à deux entreprises. Au total, des échantillons ont été prélevés dans 17 entreprises. Deux personnes sont déjà décédées.
  1. Perquisition au siège de Carrefour à Evere

    Perquisiti­on au siège de Carrefour à Evere

    La chaîne de supermarchés Carrefour a confirmé qu'une perquisition avait été effectuée lundi à son siège d'Evere. L'auditorat de l'Autorité belge de la Concurrence (ABC) a indiqué qu'il effectuait des perquisitions auprès d'entreprises actives dans le secteur de la grande distribution "suspectées d'avoir mis en œuvre des pratiques anticoncurrentielles dans le cadre d'une alliance d'achats relative à des produits de grande consommation". Une porte-parole de Colruyt a précisé que l'entreprise n'était pas concernée. Personne n'a encore pu être joint chez Delhaize et Albert Heijn.