Plein écran
Le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. © BELGA

Une nouvelle épine budgétaire dans le pied de la FWB

C'est une épine budgétaire supplémentaire dans le pied des finances de la Fédération Wallonie-Bruxelles déjà fort fort étriquées: le montant de la cotisation de responsabilisation de pension (CRP) dont l'entité doit s'acquitter pour ses fonctionnaires conformément à la 6e réforme de l'Etat va tripler d'ici 2024 par rapport à 2019, a indiqué lundi le ministre du Budget, Frédéric Daerden (PS).

Interrogé en commission du Parlement lundi après-midi par le député Hervé Cornillie (MR), M. Daerden a précisé que cette cotisation, qui s'élevait à 80 millions d'euros en 2019, va progressivement augmenter dans les années à venir pour atteindre à 236 millions d'euros d'ici la fin de la législture, en 2024.

"Nous n'avons aucun levier pour limiter le coût de cette CRP. Il faudra donc malheureusement en prendre compte dans le calcul de la norme salariale (du personnel) des ministères", a indiqué M. Daerden.
Prévue par la 6e réforme de l'Etat, cette CRP vise notamment à faire participer les entités au coût du vieillissement de la population.

Cette augmentation de CRP constitue une charge supplémentaire pour des finances de la Fédération qui ploient déjà sous les besoins criants en matière d'enseignement.

  1. Des médecins belges tirent la sonnette d’alarme: “On n’est pas assez préparés”

    Des médecins belges tirent la sonnette d’alarme: “On n’est pas assez préparés”

    Les généralistes belges ne voient pas tous d'un très bon œil l’approche de la Santé belge face au coronavirus. Vu la pénurie de masques, ils ne peuvent pas suffisamment se prémunir des éventuelles contaminations, expliquent certains médecins flamands à VTM Nieuws. D’autre part, ils se disent laissés à leur propre sort par la ministre de la Santé Maggie De Block, qui promet vaguement des solutions. Même constat côté francophone, où des médecins se sont plaints auprès du Soir du manque d'information et de matériel.