Plein écran
© Photo News

Une nouvelle zone de contrôles douaniers à Brussels Airport

La nouvelle zone de contrôle des douanes à Brussels Airport, dans le hall des arrivées, a été inaugurée jeudi matin en présence du CEO de Brussels Airport Company, Arnaud Feist, du ministre des Finances, Alexander De Croo et de Kristian Vardewaeren, administrateur général des Douanes et Accises. 

Des investissements ont été réalisés pour offrir une meilleure visibilité mais également garantir davantage d'intimité aux passagers contrôlés. "Cette nouvelle zone offre plus de confort et d'intimité et elle bénéficie d'une meilleure exposition visuelle", a souligné Arnaud Feist. "Il était également important d'améliorer l'environnement de travail des douaniers, qu'il soit plus moderne, plus efficace." 

De nouvelles tables de recherche ont notamment été installées et les sorties rouge et verte ("rien à déclarer") sont plus clairement définies. Les services de douanes ont fait des démonstrations de matériel jeudi matin, dont celle d'un récent appareil qui permet, en une minute environ, d'établir la composition d'un bien contrôlé.

Un secteur en pleine croissance

Outre la nouvelle zone, le nombre d'effectifs chargés des contrôles de première ligne a également augmenté. "En quelques années, les emplois dans ce service ont presque doublé", a précisé le ministre des Finances.

Chaque année, les douanes contrôlent à Brussels Airport les marchandises de plus de 100.000 passagers. Cette année, un accent sera mis sur les contrôles de cigarettes et d'alcool ainsi que des marchandises CITES (espèces menacées d'extinction) et la viande de brousse.

Augmentation du nombre de saisies

Depuis le début de l'année, 95.814 passagers ont déjà été contrôlés à l'aéroport et 503 saisies d'importations illicites ont été réalisées. En matière de cash, 32.743 contrôles de première ligne ont été opérés et 1.538.866 euros en liquide saisis, soit déjà davantage en cinq mois que sur l'ensemble de 2018 (1,5 million). Dix saisies de drogue ont aussi eu lieu, pour un total de 83.494 kg.

À l'échelle nationale, la brigade cynophile (policiers accompagnés d'un ou plusieurs chiens) des douanes a saisi sur l'ensemble du territoire l'année dernière 23 kg de cocaïne, contre seulement 452 grammes en 2017, ainsi que 34,2 kg de cannabis, soit plus du double qu'un an auparavant (15 kg). À elle seule, la brigade canine de l'aéroport national a saisi depuis le début de cette année 65.585 euros d'argent liquide. Au-delà de 10.000 euros, toute somme d'argent liquide transportée doit être déclarée, a rappelé Alexander De Croo.