Plein écran
© BELGA

Une “percée” attendue pour le gouvernement flamand

La N-VA n'a pas encore décidé avec quels partenaires elle souhaite gouverner en Flandre, a indiqué lundi matin le ministre flamand de la Mobilité, Ben Weyts, à Radio 1. "Nous ne sommes pas encore en train de prendre une décision finale sur le choix de la coalition. Il y aura donc encore des contacts cette semaine.”

Une décision était pressentie ce week-end après une accélération des discussions la semaine dernière. Le formateur flamand et président de la N-VA, Bart De Wever, s'était entretenu avec l'Open Vld, le CD&V, le sp.a et le Vlaams Belang, mais aucun choix n'a finalement été posé.

"Nous pourrions avoir une percée cette semaine dans les négociations pour le gouvernement flamand", a déclaré lundi M. Weyts (N-VA). "Mais la discrétion est requise."

D'après le ministre, son parti n'a pas encore pris de décision définitive et poursuivra donc les négociations cette semaine.

  1. Combien une vie vaut-elle? “Il faut d’urgence poser des limites aux firmes pharmaceutiques”

    Combien une vie vaut-el­le? “Il faut d’urgence poser des limites aux firmes pharmaceu­ti­ques”

    Le cas de la petite Pia, pour laquelle les parents ont dû lancer une vaste campagne de dons par SMS, dévoile le pouvoir quasi absolu des firmes pharmaceutiques quant au tarif fixé pour les formules qu’elles commercialisent. Les centaines de milliers d’euros, voire les millions demandés donnent le vertige et poussent des patients désespérés à faire appel à la générosité du public car les gouvernements rechignent à payer la note. “Nous devons d’urgence poser des limites à l’industrie pharmaceutique car sinon, où les firmes s’arrêteront-elles?”.