Plein écran
© Photo News

Une personne âgée agressée deux fois à Comines-Warneton

Une octogénaire a fait l'objet vendredi matin d'une agression à son domicile à Comines-Warneton, dans la province de Hainaut. La victime, déjà agressée la veille, a été menacée par une arme à feu, a indiqué lundi le parquet de Tournai.

"Il s'agit du second fait, en moins de 24h00, dont cette dame est victime", indiquait lundi en fin d'après-midi Eric Delhaye, procureur du Roi de division à Tournai. 

Les faits se sont déroulés vendredi, vers 03h30 du matin, dans une habitation de la rue d'Orléans à Comines-Warneton. Les auteurs sont entrés par l'arrière du bâtiment. Alors qu'elle dormait, la victime a eu le visage éclairé par une torche électrique. L'individu lui a posé la main sur la bouche pour éviter qu'elle crie. Pendant ce temps, deux autres individus, dont le visage était dissimulé par un bas en nylon, ont fouillé l'habitation. La victime a alors été menacée par une arme de poing. Après avoir fouillé les lieux, les individus ont pris la fuite en emportant le GSM de leur victime. 

La nuit précédente, cette dame âgée de 88 ans avait déjà été agressée à son domicile. Ses agresseurs s'étaient emparés d'argent liquide et de bijoux. L'enquête est menée par la police de Comines. Une information judiciaire a été ouverte par le parquet de Tournai-Mons.

  1. Combien une vie vaut-elle? “Il faut d’urgence poser des limites aux firmes pharmaceutiques”

    Combien une vie vaut-el­le? “Il faut d’urgence poser des limites aux firmes pharmaceu­ti­ques”

    Le cas de la petite Pia, pour laquelle les parents ont dû lancer une vaste campagne de dons par SMS, dévoile le pouvoir quasi absolu des firmes pharmaceutiques quant au tarif fixé pour les formules qu’elles commercialisent. Les centaines de milliers d’euros, voire les millions demandés donnent le vertige et poussent des patients désespérés à faire appel à la générosité du public car les gouvernements rechignent à payer la note. “Nous devons d’urgence poser des limites à l’industrie pharmaceutique car sinon, où les firmes s’arrêteront-elles?”.
  2. Deux personnes inculpées de traitements inhumains sur un sexagénaire à Dampremy

    Deux personnes inculpées de traite­ments inhumains sur un sexagénai­re à Dampremy

    La belle-fille d'un sexagénaire et le frère de cette dernière ont été inculpés de traitements inhumains et dégradants sur J.B., âgé de 63 ans, à Dampremy, indique mercredi le parquet de Charleroi. La victime a subi différents sévices après avoir été recueilli chez son fils et sa belle-fille à la suite de thromboses. Elle devait en outre vivre en dehors de leur maison entre 6h00 et 22h00.