Plein écran
© BELGA

Une première rue dotée du nom d'une personne transgenre à Bruxelles

Le cycliste transgenre Willy De Bruyn (1914-1989), né Elvira, donnera son nom à la fin de l’Allée verte à Bruxelles, située entre la gare de Bruxelles-Nord et Tour & Taxis. Il s’agira de la première rue de la capitale baptisée du nom d’une personne intersexe et transgenre. La rue Willy De Bruyn sera officiellement inaugurée vendredi après-midi en présence de l’échevine de l’Urbanisme, Ans Persoons (Change.Brussels), et de l’échevin de l’Egalité des chances, Khalid Zian (PS).

Willy De Bruyn est né “intersexe”, c’est-à-dire avec des caractéristiques biologiques et génétiques ne correspondant pas aux définitions distinctes d’homme ou de femme. L’enfant a été prénommé Elvira par ses parents et inscrit au registre en tant que fille.

A l’âge de 15 ans, celle-ci a participé pour la première fois à une course cycliste pour filles, qu’elle a remportée avec sept minutes d’avance, avant de devenir championne du monde de cyclisme féminin en 1934 et 1936.

Dès 1936, Elvira s’est davantage intéressée à son identité et fut ensuite reconnue en tant qu’homme le 24 mars 1937 après un changement de nom.

Par la suite, Willy et son épouse ont tenu de nombreuses années le café Denderleeuw, dans le quartier nord de Bruxelles.

“Willy De Bruyn, et son combat pour la reconnaissance des personnes transgenres, fait partie de ceux dont l’histoire doit être racontée. Il s’agit également d’une manière de soutenir la lutte contre les discriminations”, a commenté l’échevine Ans Persoons. “L’inauguration de cette rue est une corde que nous rajoutons à notre arc afin de montrer que les personnes transgenres sont présentes dans l’histoire et la culture de notre pays”, a défendu l’échevin Khalid Zian.

Plein écran
© BELGA