Plein écran
Archives © photo_news

Une secrétaire aurait escroqué l'ACOD pour 400.000 euros

La justice bruxelloise a ouvert une enquête pour vol et faux en écriture au sein du syndicat socialiste ACOD. Le syndicat a lui-même déposé plainte: une ancienne secrétaire l'aurait escroqué de 400.000 euros. Celle-ci a été licenciée, indiquent vendredi De Standaard, Het Nieuwsblad et la Gazet van Antwerpen.

La fraude se serait mise en place en 2014. Selon les quotidiens, il s'agit d'une secrétaire de direction de Denderleeuw qui avait accès aux signatures électroniques nécessaires aux paiements des factures.

Comment les pratiques ont été découvertes et combien de temps elles ont eu cours restent des questions sans réponse pour l'instant.

La police et le parquet de Bruxelles ont ouvert une enquête, affirment les journaux.