L’inauguration du Manneken Pis dans un nouveau costume LGBTQI+.
Plein écran
L’inauguration du Manneken Pis dans un nouveau costume LGBTQI+. © BELGA

Une tenue 100 % queer pour Manneken-Pis

Pour marquer le lancement du festival d’arts queer Q.ARTz qui débute ce samedi à Bruxelles, Manneken-Pis porte une toute nouvelle tenue. “La Belgian Pride est heureuse d’avoir eu l’opportunité de créer et d’offrir un costume à Manneken Pis”, se réjouit Laurent Mallet, président de la Belgian Pride.

  1. La ministre de l’Énergie pas convaincue par une "bête" baisse de la TVA pour diminuer les coûts

    La ministre de l’Énergie pas convaincue par une "bête" baisse de la TVA pour diminuer les coûts

    La ministre de l’Energie Tinne Van der Straeten (Groen) s’oppose à une réduction ordinaire de la TVA sur l’électricité et le gaz. “Une réduction de TVA stupide qui fait baisser les salaires et les allocations? Je passe mon tour”, a-t-elle déclaré mardi devant la commission compétente de la Chambre. Cette déclaration a suscité des froncements de sourcils chez les partenaires de coalition CD&V et Vooruit.
  2. Prolonger l’activité de deux réacteurs nucléaires ne suffira pas pour garantir l'approvisionnement

    Prolonger l’activité de deux réacteurs nucléaires ne suffira pas pour garantir l'approvi­si­on­ne­ment

    Une prolongation de l’activité de deux réacteurs nucléaires ne suffira pas à garantir la sécurité d’approvisionnement au cours de l’hiver 2025-2026, a rappelé mardi la ministre de l’Energie, Tinne Van der Straeten, en commission de la Chambre. Un mécanisme complémentaire sera nécessaire, comme c’est le cas actuellement avec le Mécanisme de Rémunération de Capacité (CRM).
  3. Sortie du nucléaire: une prolongation est possible mais ce sera une course contre la montre
    Mise à jour

    Sortie du nucléaire: une prolongati­on est possible mais ce sera une course contre la montre

    Une prolongation des réacteurs de Doel 4 et Tihange 3 est possible d’un point de vue de la sécurité nucléaire moyennant une mise à jour des installations, a indiqué lundi l’Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN) dans un communiqué. Afin que “tout soit en ordre pour 2025", année prévue de sortie du nucléaire, le gouvernement doit prendre une “décision claire” au premier trimestre, précise l’Agence qui insiste également sur une “approche globale” élaborée avec tous les acteurs concernés.