Plein écran
© belga

Valse d'interpellations d'agents à la prison d'Andenne

VideoUn agent de la prison d'Andenne suspecté d'être impliqué dans un trafic de stupéfiants au sein de l'établissement pénitentiaire a été interpellé mercredi matin, indique le parquet de Namur. Après avoir été entendu par la police, il a toutefois été relâché, "les informations récoltées en amont ne se révélant pas exactes", a précisé la magistrate de presse namuroise, Charlotte Fosseur.

Quatre agents avaient été interpellés le 28 février dans le cadre du même dossier, à la suite d'une vaste enquête et de perquisitions. L'un d'eux avait été placé sous mandat d'arrêt, avant d'être libéré sous conditions le 5 mars. Les trois autres, soupçonnés d'être impliqués dans le trafic, avaient eux été libérés le jour même.

Selon certains médias, ces trois agents ainsi qu'un de leurs confrères auraient par ailleurs été interdits d'accès à la prison, tout en conservant leur salaire. Un haut gradé pourrait notamment être impliqué dans l'affaire et il serait aussi question de revente de téléphones aux détenus.

Le parquet de Namur, la prison d'Andenne et l'administration pénitentiaire se refusaient toutefois à tout commentaire mercredi en début d'après-midi.