Vincent Van Quickenborne ce jeudi 29 septembre en séance plénière de la Chambre.
Plein écran
Vincent Van Quickenborne ce jeudi 29 septembre en séance plénière de la Chambre. © Photo News

Van Quickenborne: “Le crime organisé, tout comme le terrorisme et l'extrémisme, forme une menace pour notre État de droit”

Le ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne, a demandé à la Sûreté de l'État de s'intéresser à la criminalité organisée, a-t-il expliqué jeudi en séance plénière de la Chambre en réponse aux questions de plusieurs députés. "Le crime organisé, tout comme le terrorisme et l'extrémisme, forme une menace pour notre État de droit", a-t-il expliqué.

  1. Perquisition mortelle à Anvers: Van Quickenborne affirme que “la police a été la cible de tirs à deux reprises”
    Mise à jour

    Perquisiti­on mortelle à Anvers: Van Quickenbor­ne affirme que “la police a été la cible de tirs à deux reprises”

    Un homme de 36 ans est décédé lors d’une perquisition dans le district anversois de Merksem. Plus de 100 armes ont été trouvées au domicile la victime. Selon le ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne (Open VLD), “la police a été la cible de tirs à deux reprises.” Au cours d’autres perquisitions, six personnes au total ont été interpellées. Ces opérations sont en lien avec une enquête sur les préparatifs d’une attaque terroriste et les infractions à la législation sur les armes dans le milieu de l’extrême droite. Les principaux suspects figuraient sur la liste des terroristes de l’Ocam.
  2. Perquisitions dans le milieu de l'extrême droite: deux suspects placés sous mandat d’arrêt, le troisième libéré
    mise à jour

    Perquisiti­ons dans le milieu de l'extrême droite: deux suspects placés sous mandat d’arrêt, le troisième libéré

    Deux suspects interpellés mercredi lors de perquisitions menées dans le milieu de l’extrême droite ont été placés sous mandat d’arrêt par un juge d’instruction et inculpés du chef de préparation d’infractions terroristes et d’infractions à la loi sur les armes. Un troisième homme présenté jeudi devant un juge d’instruction a été remis en liberté, a indiqué le parquet fédéral.
  3. “Extension de Liège Airport, qu’en pense le GIEC?”: des militants ont interpellé les ministres wallons

    “Extension de Liège Airport, qu’en pense le GIEC?”: des militants ont interpellé les ministres wallons

    Le Gouvernement wallon devra bientôt se prononcer sur les nombreux recours introduits contre le nouveau permis d’exploitation accordé à l’extension de l’aéroport de Liège. À cette occasion, une vingtaine de militants du collectif “Stop Alibaba & Co” s’est rendu à l’Elysette, ce jeudi 8 décembre, pour interpeller les ministres wallons sur cet épineux dossier. Ils ont symboliquement remis un résumé du rapport du GIEC aux ministres Tellier et Borsus.
  1. Vincent Van Quickenborne depuis sa safe house: “Nous sommes entrés dans l’ère du narcoterrorisme”

    Vincent Van Quickenbor­ne depuis sa safe house: “Nous sommes entrés dans l’ère du narcoterro­ris­me”

    “Il est naïf de la part de ces criminels de penser qu’ils vont nous faire tomber avec des menaces. La Belgique ne deviendra jamais un narco-État. Nous n’abandonnerons jamais le combat.” Depuis sa safehouse, le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne (Open Vld) continue à défendre sa politique. Malgré cela, ce dernier se rend compte qu’il ne pourra plus avoir une vie normale: “Tant que je serai ministre, je ne pourrai peut-être même plus aller seul à la boulangerie”, explique-t-il à nos confrères d’Het Laatste Nieuws.