Frank Vandenbroucke
Plein écran
Frank Vandenbroucke © EPA

Vandenbroucke trouve étrange l’attitude des francophones au sujet du port du masque des élèves: “Ils préfèrent la quarantaine et la fermeture d’écoles”

Le 22e Comité de concertation qui se tenait ce mercredi après-midi s’est soldé comme attendu par un nouveau tour de vis pour faire face à la hausse des chiffres de l’épidémie de coronavirus. Une des mesures est l’imposition du masque pour les enfants âgés d’au moins dix ans. Joie de notre Belgique: cette mesure sera appliquée à l’appréciation des Communautés. 

  1. Vandenbroucke se dit prêt pour une vaccination des 6-11 ans en janvier

    Vandenbrou­c­ke se dit prêt pour une vaccinati­on des 6-11 ans en janvier

    Le ministre fédéral de la Santé Frank Vandenbroucke s’est montré jeudi résolument favorable à la vaccination des enfants dès que l’Agence européenne des médicaments aura donné son feu vert. “J’espère commencer à vacciner les enfants de 6 à 11 ans en janvier. On attend le feu vert (européen). Mon point de vue c’est que, si c’est possible, il faut le faire”, a-t-il déclaré sur le plateau de “Jeudi en prime” sur la RTBF.
  2. Les psychologues pour le port du masque à l'école dès 9 ans

    Les psycholo­gues pour le port du masque à l'école dès 9 ans

    Les psychologues de diverses disciplines défendent mercredi la proposition du port du masque par les enfants dès 9 ans à l'école. La mesure est très difficile pour les élèves, admettent-ils, mais permet de cette manière de poursuivre l'"objectif supérieur" d'éviter les quarantaines ou fermetures d'écoles. Ces cas de figure présentent des impacts bien plus négatifs sur le bien-être et l'apprentissage que le port du masque en lui-même.