Verviers défie ses citoyens de parcourir 150 kilomètres à vélo en un mois

La Ville de Verviers lance un défi vélo à ses citoyens. Durant un mois, à compter de ce mercredi 13 mai, les Verviétois sont invités à enfourcher leur vélo et à parcourir 150 kilomètres. À gagner, vingt bons d’une valeur de 25 € à dépenser dans les commerces locaux.

Illustration.
Plein écran
Illustration. © Shutterstock

Début du mois d’avril, la Ville de Verviers annonçait vouloir réserver une partie des chaussées aux mobilités douces. Une décision qui avait été prise en prévision du déconfinement afin d’encourager les Verviétois à laisser au garage leur voiture.. Celle-ci s’accompagnait d’une autre mesure afin de limiter la vitesse à 30km/h dans le centre-ville verviétois afin de diminuer les risques d’accident pour les piétons et les cyclistes.

“L’échevin de la Mobilité, Alexandre Loffet, veut éviter un recours massif à la voiture pendant que l’usage des transports en commun devra être limité en saisissant l’opportunité jamais rencontrée de réquisitionner l’espace de la chaussée au détriment des véhicules au bénéfice des modes doux”, indiquait alors la Ville.

Dans ce même ordre d’idée, et booster l’usage du vélo sur son territoire, la Ville de Verviers vient de lancer un défi à ses citoyens via à l’application “Bike&Win”.

Le but ? Parcourir 150 kilomètres à vélo, entre le mercredi 13 mai et le samedi 13 juin. À la clef, vingt bons d’une valeur de 25 € chacun à dépenser dans les boutiques locales. La Ville fait ainsi d’une pierre deux coups en incitant les Verviétois à pédaler et en promouvant l’économie locale.

L’application Bike&Win a été développée par deux Liégeois. Grâce à un procédé ludique de défis, elle encourage l’usage régulier du vélo dans les déplacements, comme solution de mobilité, pour notre santé et celle de la planète.

Retrouvez ici toute l’actualité de la province de Liège.

  1. Une réponse au plus tard le 3 juin pour les stages sportifs
    Coronavirus

    Une réponse au plus tard le 3 juin pour les stages sportifs

    L'annonce des entités fédérées et du fédéral vendredi, ouvrant la possibilité d'organiser camps scouts, stages et activités récréatives pour enfants et jeunes durant les vacances d'été, a dû soulager de nombreux parents, dans un contexte de déconfinement progressif. Rapidement, des questions se posaient cependant sur les stages et activités purement sportifs, qui ne sont pas couverts par la communication de vendredi. Une décision et une communication à ce sujet devraient intervenir au plus tard le 3 juin, a-t-on appris dimanche.
  1. “Les dos tournés et les kayaks risquent de suivre Sophie Wilmès”

    “Les dos tournés et les kayaks risquent de suivre Sophie Wilmès”

    Des dos tournés et des images qui voyagent. L’action symbolique menée par le personnel soignant du CHU Saint-Pierre le 16 mai dernier a été relayée par de nombreux médias étrangers et a trouvé écho jusqu’au Japon. Une haie de déshonneur susceptible d'écorner l’image de Sophie Wilmès? “Sur la scène internationale cela ne devrait pas avoir d’effet majeur”, considère Sandrine Roginsky, professeure en communication politique à l’UCLouvain. “Mais chez nous, cela risque de la suivre, au même titre que l'épisode des kayaks.”
  2. Saisie de 2 millions d'euros lors d'une enquête sur un trafic international de drogue en Flandre orientale

    Saisie de 2 millions d'euros lors d'une enquête sur un trafic internatio­nal de drogue en Flandre orientale

    La police judiciaire fédérale (PJF) a indiqué samedi avoir mis la main sur plus de 2 millions d'euros en espèces lors de perquisitions menées dans le cadre d'une enquête relative à un trafic international de drogue en Flandre orientale. Les forces de l'ordre ont également découvert des bijoux et plus de 130 véhicules. Cinq suspects ont été arrêtés en Belgique, trois aux Pays-Bas. Le gang est soupçonné d'avoir importé en Belgique de grandes quantités de cocaïne en provenance d'Amérique du Sud pendant plusieurs années.