Plein écran
Le Premier ministre hongrois Viktor Orban. © reuters

Viktor Orban présente ses excuses au CD&V et au cdH

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban a écrit aux formations politiques qui veulent l'exclure du Parti populaire européen (PPE) pour leur présenter une forme d'excuses après les avoir traités d'"idiots utiles". Mais le CD&V et le cdH ont maintenu leur demande d'exclusion.

C'est sur insistance du président du PPE Joseph Daul et du chef de groupe au Parlement européen Manfred Weber que le dirigeant hongrois a rédigé ce courrier.

"Idiots utiles"
L'expression idiots utiles, y rappelle-t-il, est en fait "une citation de Lénine, par laquelle j'entendais critiquer une certaine politique, et non certains représentants politiques. Je voudrais à cet égard exprimer mes excuses, si vous avez considéré mon propos comme offensant à titre personnel", écrit Victor Orban dans ce courrier.

Le cdH dubitatif
"Difficile d'y voir de véritables excuses", commentait-on à la présidence du cdH, où Maxime Prévot a bien reçu ce courrier. La lettre est en tout cas insuffisante pour reconsidérer la demande d'exclusion portée par une douzaine de formations du PPE, selon les humanistes francophones.

Le CD&V accepte les excuses mais veut toujours exclure Orban
Le président du CD&V Wouter Beke s'est montré plus conciliant en acceptant les excuses. Mais il refuse de retirer la demande d'exclusion, comme le réclame M. Orban dans sa lettre. "Il s'agit moins ici de l'offense personnelle que du respect des valeurs européennes et d'une plus grande coopération pour surveiller les frontières extérieures de l'UE. Et là, je ne vois aucun changement", a-t-il commenté.

Le Fidesz exclu ou maintenu? Verdict mercredi prochain
Le sort du Fidesz au sein du PPE sera tranché mercredi prochain lors d'une réunion du PPE à Bruxelles.