Vincent Van Quickenborne (Open VLD), Vice-Premier Ministre et Ministre de la Justice, avec le roi Philippe à la cérémonie organisée à l'occasion du 50ème anniversaire de la Direction des Unités Spéciales (DSU) de la Police Fédérale à Etterbeek.
Plein écran
Vincent Van Quickenborne (Open VLD), Vice-Premier Ministre et Ministre de la Justice, avec le roi Philippe à la cérémonie organisée à l'occasion du 50ème anniversaire de la Direction des Unités Spéciales (DSU) de la Police Fédérale à Etterbeek. © Photo News

Vincent Van Quickenborne a quitté sa safe house

Le ministre de la Justice Vincent Van Quickenborne, sur qui planaient des menaces d’enlèvement, a quitté le lieu sécurisé dans lequel il se trouvait depuis la fin de la semaine passée, a-t-on pu constater à l’occasion de la cérémonie pour le 50e anniversaire de la Direction des Unités spéciales de la police fédérale, à Etterbeek.

  1. Perquisitions dans le milieu de l'extrême droite: deux suspects placés sous mandat d’arrêt, le troisième libéré
    mise à jour

    Perquisiti­ons dans le milieu de l'extrême droite: deux suspects placés sous mandat d’arrêt, le troisième libéré

    Deux suspects interpellés mercredi lors de perquisitions menées dans le milieu de l’extrême droite ont été placés sous mandat d’arrêt par un juge d’instruction et inculpés du chef de préparation d’infractions terroristes et d’infractions à la loi sur les armes. Un troisième homme présenté jeudi devant un juge d’instruction a été remis en liberté, a indiqué le parquet fédéral.
  2. Van Quickenborne: “Le crime organisé, tout comme le terrorisme et l'extrémisme, forme une menace pour notre État de droit”

    Van Quickenbor­ne: “Le crime organisé, tout comme le terrorisme et l'extrémis­me, forme une menace pour notre État de droit”

    Le ministre de la Justice, Vincent Van Quickenborne, a demandé à la Sûreté de l'État de s'intéresser à la criminalité organisée, a-t-il expliqué jeudi en séance plénière de la Chambre en réponse aux questions de plusieurs députés. "Le crime organisé, tout comme le terrorisme et l'extrémisme, forme une menace pour notre État de droit", a-t-il expliqué.