Dans leur modèle, les experts du Celeval plaident pour des paliers clairs, au niveau national mais aussi, et surtout, par province.
Plein écran
Dans leur modèle, les experts du Celeval plaident pour des paliers clairs, au niveau national mais aussi, et surtout, par province. © Belga/Celeval

Voici le baromètre de l’épidémie qui déterminera le niveau des restrictions

Au lendemain du Conseil national de sécurité, le Celeval, la cellule d’évaluation chargée de conseiller le gouvernement, a mis en ligne ses avis dans la gestion de la crise sanitaire du Covid-19. Les experts qui le composent y expliquent le nouveau système des codes couleurs qui sera -normalement- bientôt d’application et qui doit harmoniser les différentes mesures à prendre pour lutter contre le virus et, surtout, permettre de retrouver l'adhésion de la population. Ce “baromètre de l’épidémie” n'est pour l’instant qu’une recommandation et n'est donc pas définitif.

  1. La députée-bourgmestre, Caroline Taquin, est aussi victime du Covid-19

    La dé­putée-bourgme­stre, Caroline Taquin, est aussi victime du Covid-19

    Selon les chiffres provisoires communiqués par l’Institut de santé publique, Sciensano, le nombre moyen de nouvelles contaminations quotidiennes au coronavirus, calculé entre le 9 et le 15 octobre, continue d’augmenter et s’élève désormais à 7.876 (+79%). Cela se ressent dans toutes les couches de la société. Les politiciens ne sont pas épargnés. Sophie Wilmès (MR), Caroline Désir (PS), Pierre-Yves Jeholet (MR) ou encore Frédéric Daerden (PS) ont tous été contrôlés positifs au Covid-19. Un nom s’ajoute à la liste.
  2. Geert Molenberghs: “Si nous attendons que le nombre de morts augmente, il ne reste qu’une solution: le lockdown 2.0”

    Geert Molen­berghs: “Si nous attendons que le nombre de morts augmente, il ne reste qu’une solution: le lockdown 2.0”

    Alors que les derniers chiffres inquiètent, le Conseil national de sécurité a fait de nouvelles annonces ce mercredi. La plupart des nouvelles mesures concernent des assouplissements, notamment au sujet des contacts, des masques, de la quarantaine et de l’événementiel. Le biostatisticien Geert Molenberghs a réagi dans les colonnes d’Het Laatste Nieuws: “Je vois que Madrid est en partie en lockdown. Je vois qu’Israël l’est également. Je vois que la France y réfléchit. Ce n’est pas si loin que ça”.
  3. Des indépendants en justice contre la fermeture forcée des cafés et restaurants

    Des indépen­dants en justice contre la fermeture forcée des cafés et restau­rants

    Des indépendants, restaurants, commerçants et autres, rassemblés pour la circonstance sous le nom collectif de CIMS (Collectif Indépendant Multi sectoriel) ont annoncé dimanche qu'ils introduiraient dans la semaine via un cabinet d'avocats liégeois deux recours, visant la fermeture des cafés et restaurants durant quatre semaines. Cette décision du Comité de concertation de vendredi entre en vigueur ce lundi. Les tenanciers de cafés et restaurants se sentent discriminés et estiment que la mesure n'est pas soutenue par des preuves scientifiques suffisantes.