La moitié des couples ayant réservé ont plus de 55 ans, soit 20% de plus par rapport aux autres années. “Ils font partie des premières tranches d’âge qui recevront le vaccin et espèrent pouvoir voyager en toute sécurité prochainement”, avance TUI.
Plein écran
La moitié des couples ayant réservé ont plus de 55 ans, soit 20% de plus par rapport aux autres années. “Ils font partie des premières tranches d’âge qui recevront le vaccin et espèrent pouvoir voyager en toute sécurité prochainement”, avance TUI. © BELGA

Voici les tendances voyages pour cette année pleine d’incertitude

La compagnie TUI a enregistré 60% de réservations de moins en janvier et février par rapport aux mêmes mois l’an dernier, indique le voyagiste mercredi, expliquant ces chiffres par la crise sanitaire. Les premiers mois de l’année comptent d’habitude une part importante des réservations pour l’été. Les personnes qui ont déjà réservé des vacances sont plus âgées que les années précédentes et prévoient de se rendre plus près de chez elles.

  1. Les centres de test confrontés à plus d'agressivité de la part des voyageurs: “Nous ne sommes pas une agence de voyages”

    Les centres de test confrontés à plus d'agressi­vité de la part des voyageurs: “Nous ne sommes pas une agence de voyages”

    Plus de 70 % des centres de test affirment avoir subi davantage d’agressions envers leur personnel au cours des dernières semaines, rapporte Domus Medica, une association des médecins généralistes, à VTM Nieuws. Il s’agit principalement d’agressions verbales de la part de personnes qui ont besoin d’un test pour voyager. “Nous comprenons que de nombreuses personnes attendent avec impatience les vacances et que chacun aspire à une vie sans Covid-19. Cependant, nous ne sommes pas là pour entraver ou rendre difficile les déplacements, comme beaucoup le prétendent, mais plutôt pour combattre le Covid.”
  2. Le “petit Esperanzah” ce week-end: premier festival sans masque ni distanciation sociale

    Le “petit Esperanzah” ce week-end: premier festival sans masque ni distancia­ti­on sociale

    Le week-end du 31 juillet et 1er aout, le petit Esperanzah, premier festival de l’été sans masque et sans distanciation sociale, se tiendra à l’abbaye de Floreffe. Si l’on tient compte de l’ensemble des annulations de l’année passée dues au coronavirus, l’événement sera même, grâce au Covid Safe Ticket, le premier du genre en Belgique à accueillir des visiteurs qui ne devront pas faire attention au virus depuis le début de la pandémie en mars 2020.