1. Gonzalez, bourgmestre d’Anderlues? Le ministre wallon, Collignon, tranche

    Gonzalez, bourgme­stre d’Anderlues? Le ministre wallon, Collignon, tranche

    Le 11 octobre dernier, Virginie Gonzalez (PS) a prêté serment en tant que bourgmestre d’Anderlues. Mais le conseil communal qui devait avaliser cette passation de pouvoir n’a pas pu avoir lieu. Les quatre contestataires du PS local et le parti d’opposition Anderlues J’y Crois (AJC) n’y ont pas pris part. Ce qui fait que le quorum de présence n’était pas atteint. Dans la foulée, AJC a même déposé un recours en annulation auprès de la Région Wallonne (RW). Le parti d’opposition attendait un signe de la part du Ministre wallon des Pouvoirs Locaux et de la Ville, Christophe Collignon (PS). Ce dernier est sorti du bois.
  1. La bourgmestre d’Anderlues commente le nouveau report du conseil communal: “Inquiétant”

    La bourgme­stre d’Anderlues commente le nouveau report du conseil communal: “Inquiétant”

    Un nouveau conseil communal a été convoqué ce jeudi 12 novembre à 19 heures à Anderlues. Particularité de ce conseil: il devait remplacer la séance du 24 octobre dernier dont une demande en annulation auprès de la Région Wallonne a été introduite par la bourgmestre, Virginie Gonzalez (PS). Ni Anderlues J’y Crois (AJC), ni les quatre contestataires du Parti Socialiste (PS) n’y ont pris part. Le quorum de présence n’est donc pas atteint et la séance n’a pas pu avoir lieu.
  1. Gonzalez bourgmestre d’Anderlues? AJC conteste la légalité de l’acte

    Gonzalez bourgme­stre d’Anderlues? AJC conteste la légalité de l’acte

    Philippe Tison (PS) a démissionné de son poste de bourgmestre à Anderlues, mais il reste toujours en place car sa succession n’a pas été approuvée lors du dernier conseil communal. Sa compagne, Virginie Gonzalez (PS), aspire à lui succéder vu qu’elle a réalisé le deuxième meilleur score électoral de la liste gagnante lors des dernières élections communales. Problème: le Parti Socialiste (PS) local est divisé. La faction Tison-Gonzalez ne peut plus compter que sur le soutien de dix élus au lieu des 14 initiaux. Elle ne dispose donc plus d’une majorité dans les faits vu que les quatre contestataires assortis au parti d’opposition, Anderlues J’y Crois (AJC), totalisent 13 voix.
  2. Des psychologues mettent en garde contre les conséquences du télétravail

    Des psycholo­gues mettent en garde contre les conséquen­ces du télétra­vail

    Les psychologues mettent en garde contre les conséquences du travail à domicile à long terme et à temps plein, comme c’est devenu la règle pour de nombreux salariés à la suite du reconfinement. D’une part, la disparition du lieu de travail peut entraîner un isolement social et d’autre part, ceux qui travaillent à domicile ont souvent du mal à respecter la frontière vie privée/vie professionnelle. Dans son dernier rapport, le groupe d’experts Psychologie & Corona, affilié à plusieurs universités belges, demande “un équilibre optimal dès que la situation épidémiologique le permettra”.
  1. Cinzia est bénévole dans une maison de repos: “On sent que les résidents sont très en demande de contacts”

    Cinzia est bénévole dans une maison de repos: “On sent que les résidents sont très en demande de contacts”

    On le sait, avec la pandémie, les infirmiers et aides-soignants sont débordés. Dans chaque établissement, qu’il soit hospitalier, médical ou de repos, l’entraide est essentielle pour tenir durant cette période particulière qui peut s’avérer épuisante à bien des égards. Mais la solidarité ne se fait pas qu’en interne. En effet, ils sont de plus en plus nombreux à se porter bénévole.
  1. La grogne gagne le personnel de la Ville de Charleroi
    Interviews

    La grogne gagne le personnel de la Ville de Charleroi

    Depuis quelques semaines, tous les gouvernements du pays sont composés. Il a tout de même fallu attendre 16 mois pour qu’une solution ne se dégage au niveau fédéral. Cela ne signifie pas que la grogne sociale est rangée aux oubliettes. Par exemple, le secteur des soins de santé souffre toujours beaucoup de la crise engendrée par le coronavirus. Et au sein même de la Ville de Charleroi, l’ambiance n’est pas vraiment meilleure.
  2. La Sambrienne va former des associations et services sociaux

    La Sambrienne va former des associati­ons et services sociaux

    La Sambrienne, agréée par la Société Wallonne du Logement (SWL), est une des 63 Sociétés de Logement de Service Public (SLSP) de Wallonie. Active sur les territoires de la Ville de Charleroi et de la Commune de Gerpinnes, elle gère un patrimoine de près de 10.000 logements et plus de 2.000 garages. Elle occupe près de 200 personnes au service de ses locataires et candidats-locataires et a pour missions principales de louer des logements aux personnes les plus précarisées, de construire et rénover des logements destinés à la location ou à la vente et d’accueillir les candidats-locataires et locataires en leur fournissant un accompagnement social.
  3. Un infirmier du GHdC après une nuit aux soins intensifs: “J’ai fini le cœur lourd”

    Un infirmier du GHdC après une nuit aux soins intensifs: “J’ai fini le cœur lourd”

    La Belgique a recensé en moyenne 15.316 nouveaux cas de Covid-19 entre le 20 et le 26 octobre inclus. Ce qui représente une hausse de 38% par rapport à la période de calcul précédente, ressort-il vendredi matin du bilan provisoire de l’Institut de santé publique, Sciensano. Au-delà des chiffres, la situation vécue sur le terrain par le personnel des soins de santé est particulièrement pénible.
  1. Du personnel médical se met à nu en guise de contestation à Charleroi

    Du personnel médical se met à nu en guise de contestati­on à Charleroi

    La hausse du nombre des contaminations au coronavirus continue de plus belle. Outre l’augmentation moyenne de 38% par jour sur base des chiffres rapportés entre le 17 et le 23 octobre, l’Institut scientifique de santé publique, Sciensano, enregistre une hausse de 44% des cas hier. Pour faire face à ce tsunami annoncé, les médecins, infirmières, infirmiers doivent s’employer tant et plus alors qu’ils viennent de sortir d’une première vague épidémique éprouvante.