1. Le cinéma Quai 10 à Charleroi invente un nouveau concept qu’il appelle Cinépilou

    Le cinéma Quai 10 à Charleroi invente un nouveau concept qu’il appelle Cinépilou

    La propagation du coronavirus ralentit en Belgique. Il était plus que temps. Les hôpitaux étaient au bord de l’implosion. Mais pour éviter le pire, il a fallu prendre des mesures coercitives à l’encontre de plusieurs secteurs économiques. Par exemple, le monde culturel a été contraint de s’arrêter. Il l’est toujours d’ailleurs. Le groupe de distribution cinématographique, Parc Distribution, dont fait partie le cinéma Quai 10 à Charleroi a trouvé une idée pour s’adapter à la situation.
  2. Rudy Giuliani remet-il vraiment “sa chemise dans son pantalon” dans cette scène gênante de “Borat 2"? La réponse de l’actrice

    Rudy Giuliani remet-il vraiment “sa chemise dans son pantalon” dans cette scène gênante de “Borat 2"? La réponse de l’actrice

    Maria Bakalova, qui joue avec Sacha Baron Cohen dans “Borat 2", a déclaré au New York Times qu’elle était “heureuse” qu’il ait interrompu son échange avec l’ancien maire de New York Rudy Giuliani. “Sacha était inquiet pour moi. S’il avait été en retard, je ne sais pas comment les choses se seraient passées. Mais il est arrivé juste à temps.”
  1. Trois établissements horeca, mais aucune aide pour les Grignoux: “Un traitement injuste et inéquitable”

    Trois établisse­ments horeca, mais aucune aide pour les Grignoux: “Un traitement injuste et inéquit­able”

    L'ASBL "Les Grignoux", qui gère plusieurs cinémas à Liège et à Namur, s'occupe également de trois établissements horeca, à savoir la brasserie Sauvenière, le Café du Parc et le Caféo. Au total, 35 travailleurs fixes sont employés dans ces trois établissements qui ont été contraints de fermer le 19 octobre dernier. Pourtant ils n’ont droit à aucune aide du gouvernement wallon.
  1. “Douche froide” pour la culture bruxelloise

    “Douche froide” pour la culture bruxelloi­se

    La fermeture de l'ensemble des lieux culturels bruxellois annoncée samedi par le ministre-président Rudi Vervoort (PS), à l'issue de la réunion de la cellule de crise, font l'effet d'une "douche froide" et suscitent l'incompréhension au cinéma Palace, affirme son directeur général Eric Franssen. Une mesure d'autant plus difficiles à accepter que l'institution se dirige vers une période où elle fait traditionnellement de gros chiffres.
  2. Maïwenn défend Polanski, tacle Adèle Haenel et jure: “Le regard bestial d'un homme, je prends ça comme un compliment”

    Maïwenn défend Polanski, tacle Adèle Haenel et jure: “Le regard bestial d'un homme, je prends ça comme un compliment”

    Dans une interview accordée au magazine Paris Match, la réalisatrice Maïwenn, qui sort le film “ADN” la semaine prochaine, tacle les féministes et elle n’y va pas avec le dos de la cuillère. “C’est fou ce qu’elles peuvent dire comme conneries, ces derniers temps”, déclare celle qui s’est mariée à l’âge de 16 ans avec Luc Besson, qui affichait 15 ans de plus au compteur. “Ce sont des femmes qui n’aiment pas les hommes, c’est clair, et qui sont à l’origine de dommages collatéraux très graves. Moi, je suis pour dire aux hommes à quel point on les aime. Il faut arrêter de dire que ce sont tous des pervers!”