La Cinetek est disponible en Belgique depuis aujourd'hui.
Plein écran
La Cinetek est disponible en Belgique depuis aujourd'hui. © DR

50 réalisateurs partagent leurs 50 films préférés: la nouvelle plateforme de streaming excitante

Vous avez fait le tour de Netflix ou vous n’êtes pas convaincu par la sélection grand public de la plateforme? Pour le cinéma d'auteur, vous pouvez désormais vous rabattre sur la plateforme LaCinetek.com disponible en Belgique depuis aujourd’hui. 

  1. Vous pensez tout savoir sur Greta Thunberg? Vous vous trompez...

    Vous pensez tout savoir sur Greta Thunberg? Vous vous trompez...

    On pourrait penser que tout a été dit sur Greta Thunberg mais le documentaire “I am Greta”, au cinéma ce mercredi, nous offre une plongée intime dans son quotidien et nous offre un tableau plus complet du combat et de l’obstination de la jeune activiste. Il y a une différence entre voir ce qu’on nous donne à voir dans la presse ou à la télévision et découvrir comment les choses se déroulent vraiment selon le point de vue des protagonistes.
  2. “Quand j’ai fait Miss Tequila et que j’ai vu mon père rentrer dans le bar, je ne me suis pas dit qu’il devait être fier de moi”
    Interview

    “Quand j’ai fait Miss Tequila et que j’ai vu mon père rentrer dans le bar, je ne me suis pas dit qu’il devait être fier de moi”

    La période étant ce qu’elle est, c’est par téléphone qu’on discute avec Virginie Efira, à l’affiche du formidable dernier film d’Albert Dupontel “Adieu les cons” (lisez notre critique ici). En France, entre le couvre-feu imposé suite à la propagation du coronavirus et l’attentat terroriste dans une école, la période est plus anxiogène que jamais. Et ce n’est pas parce qu’on est connu, qu’on évite la chape de plomb sur les épaules. “L’insouciance n’est pas facile à trouver. Elle est même impossible à trouver”, admet Virginie lorsqu’on lui demande comment elle va. “Aujourd’hui, je me disais que ça allait mieux. J’ai trouvé une playlist qui me fait partir ailleurs, c’est un subterfuge pour aujourd’hui mais est-ce que ça marchera encore cette après-midi? Ces derniers jours, c’était compliqué. Il y a une accumulation de peurs dont il est difficile de s’extirper. Il reste de l’espoir et de la beauté dans ce monde bien sûr mais la conjugaison des peurs, entre le virus, l’effondrement de la terre, le terrorisme, on ne vit clairement pas dans une comédie musicale américaine. Donc on sauve des matinées en écoutant de la musique, comme aujourd’hui.”
  1. “Adieu les cons”, le film qui mérite à lui seul que les cinémas restent ouverts

    “Adieu les cons”, le film qui mérite à lui seul que les cinémas restent ouverts

    Jean-Baptiste Cuchas est en plein burn out. L’entreprise pour laquelle il travaille depuis des années ne le prend pas en considération. Alors que toute sa vie tournait autour d'une promotion à venir, on lui annonce qu’il est mis sur la touche, sans raison valable. Son poste sera désormais occupé par une personne plus jeune et moins expérimentée que lui. JB décide de mettre fin à ses jours sur son lieu de travail. Il filme son acte, afin qu’on sache ce qui l’a décidé à poser ce geste définitif. Mais il rate son suicide et la balle touche l’un de ses jeunes collègues. Pour la police, c’est forcément un acte terroriste. Il faut neutraliser JB. Pas de chance pour les autorités: il s’est déjà fait kidnapper par Suze, une coiffeuse qui vient d’apprendre qu’elle allait bientôt mourir et qui veut absolument, avant, retrouver l’enfant qu’elle a abandonné à l’âge de 15 ans. Elle va obliger JB, as de l’informatique, à l’aider. Leur duo déjà boiteux va être complété par un archiviste aveugle et enthousiaste qui a peur de la police.
  2. Maïwenn défend Polanski, tacle Adèle Haenel et jure: “Le regard bestial d'un homme, je prends ça comme un compliment”

    Maïwenn défend Polanski, tacle Adèle Haenel et jure: “Le regard bestial d'un homme, je prends ça comme un compliment”

    Dans une interview accordée au magazine Paris Match, la réalisatrice Maïwenn, qui sort le film “ADN” la semaine prochaine, tacle les féministes et elle n’y va pas avec le dos de la cuillère. “C’est fou ce qu’elles peuvent dire comme conneries, ces derniers temps”, déclare celle qui s’est mariée à l’âge de 16 ans avec Luc Besson, qui affichait 15 ans de plus au compteur. “Ce sont des femmes qui n’aiment pas les hommes, c’est clair, et qui sont à l’origine de dommages collatéraux très graves. Moi, je suis pour dire aux hommes à quel point on les aime. Il faut arrêter de dire que ce sont tous des pervers!”
  1. Donald Trump continue de se proclamer vainqueur dans un discours de 46 minutes
    Play

    Donald Trump continue de se proclamer vainqueur dans un discours de 46 minutes

    10:24
  2. Rihanna fait monter la température avec sa nouvelle collection de lingerie
    Play

    Rihanna en dessous sexy pour sa nouvelle ligne de lingerie

    2 décembre