Shia LaBeouf endosse le rôle de son propre père.
Plein écran
Shia LaBeouf endosse le rôle de son propre père. © DR

À 3 ans, son père pointait une arme sur son front et ce n’était que le début de l’enfer

7sur7 à TorontoC’était à la base un exercice à réaliser dans le cadre de sa cure de désintoxication. Shia LaBeouf allait mal, en 2017. Il venait d’être arrêté. Il savait qu’il devait trouver un moyen de s’en sortir, de calmer le jeu, de reprendre ses esprits. On lui a demandé de mettre des mots sur les raisons de sa colère. Il devait expliquer ce qui le poussait à boire et à se droguer. Alors il a écrit. Sur son père, Jeffrey, à l’origine de ses plus grandes peines, de son envie de se dépasser et sa carrière. Cet exercice a donné lieu au scénario du film “Honey Boy”, présenté à Toronto ce jeudi.

  1. Peu importe d'où l'on vient, on a le droit de rêver en grand: “In The Heights” le shoot de bonne humeur dont on avait besoin cet été

    Peu importe d'où l'on vient, on a le droit de rêver en grand: “In The Heights” le shoot de bonne humeur dont on avait besoin cet été

    À l’origine, “In The Heights” est une comédie musicale écrite par Lin-Manuel Miranda et Quiara Hudes. Elle a fait ses débuts en 2005 dans le Connecticut avant de connaître un succès retentissant à Broadway. Après plus de 1180 représentations, une tournée mondiale a été organisée: “In The Heights” a traversé les États-Unis, a été jouée aux Philippines, en Angleterre, au Japon ou encore en Australie. “In The Heights” poursuit son aventure: c’est désormais un film, à voir au cinéma dès aujourd'hui. Son titre en français: “D’où l'on vient”. En bref: c’est de la bonne humeur et du soleil en perfusion.
  2. La vie de Céline Dion selon Valérie Lemercier: on a enfin vu “Aline” et l’attente valait le coup
    7sur7 à Cannes

    La vie de Céline Dion selon Valérie Lemercier: on a enfin vu “Aline” et l’attente valait le coup

    La vie de Céline Dion est exceptionnelle et pourtant, personne n’avait encore eu l’idée de lui consacrer un film. C’est désormais chose faite. Valérie Lemercier transforme Céline en Aline et propose une fiction inspirée de son incroyable destin. Le film, qui aurait dû sortir il y a un an mais qui n’a eu de cesse d’être reporté à cause de la pandémie, a été sélectionné hors compétition au Festival de Cannes. Valérie Lemercier a confié n’être là “que pour la joie”. Et Dieu que c’est bon.