Plein écran
Keanu Reeves à la première de “Toy Story 4". © EPA

“Cette idée ridicule est devenue une idée géniale”

7sur7 à HollywoodKeanu Reeves s’offre le rôle le plus fun de sa carrière. Mais une fourchette avec des yeux lui fait concurrence. Portrait des quatre personnages importants du quatrième volet de “Toy Story”, dont on vous raconte toutes les coulisses depuis les bureaux de Pixar ici.

Forky

Lors de son premier jour d’école, Bonnie fabrique un jouet en collant des yeux et une bouche sur une fourchette en plastique trouvée dans la poubelle. Forky (Fourchette dans la version en français) va devenir son jouet favori. “On était en réunion et on blaguait sur le fait que les enfants n’avaient pas besoin d’un vrai jouet pour jouer”, nous expliquait récemment le réalisateur de “Toy Story 4", Josh Cooley. “Tu peux leur acheter un jouet sympa mais ils vont préférer jouer avec une tasse. C’était une idée ridicule au départ et au final, c’est devenu une idée géniale.” Forky n’a qu’une envie: qu’on le laisse finir ses jours dans la poubelle. “Je ne suis pas un jouet, je suis un déchet”, répète-t-il. “Ce personnage oblige Woody à expliquer ce qu’est réellement un jouet”, note Josh. Et c’est l’occasion de quelques scènes hilarantes.

Duke Caboom

C’est l’un des personnages les plus fun de toute la saga “Toy Story”. Duke Caboom est un cascadeur canadien qui pleure l’enfant qu’il a déçu. En effet, Jean rêvait de faire voler Duke Caboom sur sa moto comme il l’avait vu dans la pub. “Mais c’est un pub”, s’écrit Duke, au désespoir. “Tout le monde sait que les pubs racontent n’importe quoi.” Il va pouvoir enfin prendre sa revanche en aidant Woody à réaliser sa mission. Keanu Reeves prête sa voix à Duke Caboom en anglais. Avant d’accepter le job, Keanu Reeves a posé des “questions très profondes au sujet du personnage. Qu’est-ce qui le motive? De quoi a-t-il peur? Ca nous a obligé à creuser un peu plus le personnage qu’on pensait être juste un gag au départ”, nous confiait Josh Cooley, le réalisateur, lors de notre rencontre.

Plein écran
Keanu Reeves prête sa voix à Duke Caboom et c'est le personnage le plus cool de "Toy Story 4". © Pixar

Bo Peep

Elle a été le point de départ de “Toy Story 4": Bo Peep, la mignonne lampe de chevet, n’avait plus été vue depuis le premier volet. En quittant son étagère, elle a pris la poussière dans un magasin d’antiquités avant de devenir un jouet perdu (la plus grosse angoisse de Woody) et de reprendre son destin en main. Bo Peep a troqué sa robe encombrante pour une combinaison de warrior. Elle règne sur la plaine de jeux. Son personnage a été inspiré par Daisy Ridley dans “Star Wars” et Uma Thurman dans “Kill Bill”, entre autres.

Plein écran
Bo Peep a vu sa garde-robe transformée en devenant un jouet perdu. Zoom sur les croquis que Pixar a bien voulu nous montrer. © Pixar

Gabby Gabby

Autre personnage important: celui de Gabby Gabby, une vieille poupée un peu cassée qui ne veut pas que du bien à Woody. En français, la chanteuse Angèle prête sa voix à ce personnage effrayant aux premiers abords. Elle dirige une petite armée de poupées ventriloques. Josh Cooley explique qu’il a pris l’épisode avec Talking Tina de The Twilight Zone comme référence. Comme Gabby Gabby, tout ce que Tina fait dans l’épisode “Living Doll” est porté par l’envie d’être avec l’enfant qui l’aime.

Plein écran
Gabby Gabby et l'un de ses valets ventriloques. © Pixar
  1. Tous les coups sont permis pour remporter la mise

    Tous les coups sont permis pour remporter la mise

    Depuis sa villa de luxe, les yeux rivés sur la mer Méditerranée, Joséphine organise sa prochaine arnaque. Pour elle, les hommes sont facilement manipulables et elle en profite sans aucun scrupule. S’ils se font piéger et qu’ils finissent par y laisser des plumes et quelques gros billets, ils n’ont qu’à s’en prendre à eux-mêmes. C’est alors que débarque l’exubérante Penny qui fait le même travail qu’elle mais de façon un peu plus artisanale. Elles vont jouer sur le même terrain et chacune va tenter de démontrer qu’elle a de meilleures aptitudes que l’autre. Deux physiques différents, deux caractères aux antipodes mais la même volonté de remporter le gros lot. Tous les coups sont permis...
  2. L'actrice que les gens aiment tant détester: “Je n'ai jamais regretté d'avoir été honnête”
    7sur7 à Hollywood

    L'actrice que les gens aiment tant détester: “Je n'ai jamais regretté d'avoir été honnête”

    “Elle fait partie des gens qu’Internet n’aime pas”. C’est comme ça que Rebel Wilson nous parlait de celle qui partage l’affiche du film “Le coup du siècle” avec elle lorsque nous l’avons rencontrée à New York. C’est vrai qu’Anne Hathaway a mauvaise réputation. “Elle est bien plus drôle que les gens le croient”, la défendait Rebel. Alors qu’elle est à l’affiche du film “Le coup du siècle” au cinéma mercredi, on s’interroge: comment expliquer l’agacement que l’actrice provoque chez les gens?