Extrait du film "Le discours".
Plein écran
Extrait du film "Le discours". © DR

Chargé de faire un discours au mariage de sa soeur, il panique et pète complètement les plombs

Adrien est coincé à un repas de famille où tout lui semble insupportable. Son père raconte perpétuellement la même anecdote, sa mère sert éternellement le même gigot, Ludo, son beau-frère, étale sa science et sa soeur le regarde comme s’il était parfait et qu’il avait toujours raison. Adrien serre les dents. Il était déjà un peu nerveux en s’asseyant à table: Sonia, sa petite amie, lui a annoncé qu’elle voulait faire une pause dans leur relation un mois plus tôt. Adrien est pendu à son téléphone, espérant qu’elle mette fin à ce stand-by qui commence à le rendre complètement dingue. Tout allait déjà mal mais les choses empirent quand Ludo lui demande de faire un discours à son mariage. “Parce que ça ferait tellement plaisir à ta soeur.” Adrien se met à paniquer.

  1. Leïla Bekhti, la fille qui parlait avec les yeux
    Interview à Cannes

    Leïla Bekhti, la fille qui parlait avec les yeux

    C’est la bonne surprise de fin de Festival: Joachim Lafosse, réalisateur belge sélectionné pour la première fois en compétition, est venu nous cueillir avec “Les intranquilles”, un film qui parle de bipolarité. C’est un sujet très spécifique et à la fois incroyablement universel. “Les intranquilles" est un film d'amour qui interroge: comment on fait pour aimer l’autre quand il ne remplit plus sa part du contrat? Quand il va mal? Comment faire pour ne pas s’enfoncer avec lui, pour l’aider tout en continuant sa vie? Peut-on encore se projeter dans l’avenir? À l'affiche, Leïla Bekhti et Damien Bonnard sont époustouflants. L'un comme l’autre peuvent prétendre à un prix d'interprétation. Joachim Lafosse a un don pour magnifier ses acteurs. Ce n’est pas Emilie Dequenne, récompensée pour “À perdre la raison” en 2012, qui dira le contraire.