François Damiens interpelle Sophie Wilmès: “Allô? Vous m’entendez?”

“Sophie? Pierre-Yves? Vous m’entendez?”, “Il y a quelqu’un?”: François Damiens, Pablo Andres, Déborah François, Jérémie Renier, Jaco Van Dormael, Stefan Liberski crient à l’aide dans une campagne de la plate-forme No Culture - No Future. 

Réalisateurs, acteurs, régisseurs et autres employés des arts de la scène se sentent abandonnés depuis le début de la crise sanitaire. “Après plusieurs semaines de discussions, les réformes tardent et sont insuffisantes au niveau communautaire, quand la culture est tout simplement ignorée au niveau fédéral”, regrettent les artistes. “La concertation est inexistante.” 

Ils s’adressent directement au gouvernement en rappelant: “Nous sommes plus de 200 000 travailleurs en Belgique. Nous participons à hauteur de 5% au PIB de notre pays. Il est temps de nous écouter et d’agir!” Ils proposent des mesures concrètes sur le site No Culture - No Future

Et notamment “un accord ferme et définitif sur une année blanche au-delà de la période de crise pour pouvoir justifier de nos droits pour l’obtention ou le renouvellement du ‘statut’ dit de l’artiste”, ainsi que d’accorder le chômage temporaire pour les artistes et les techniciens ayant des contrats annulés ou reportés et un accès des entreprises culturelles au chômage temporaire pour leurs employés.

Ils souhaitent aussi des perspectives cohérentes de déconfinement pour les activités artistique et créatives et un fonds de garantie public destiné à assurer le risque Covid sur les productions culturelles nécessitant une assurance.

En espérant être entendus rapidement.

François Damiens pour No Culture - No Future.
Plein écran
François Damiens pour No Culture - No Future. © DR